Pukkelpop 2001 : Mogwai - And You Will Know Us... - Mouse on Mars

 date du concert

23/08/2001

 salle

 tags

Festival Pukkelpop 2001 / Four Tet / Kim Cascone / Marumari / Mercury Rev / Mogwai / Mouse on Mars / Royksopp / Six by Seven

 liens

Four Tet
Marumari
Kim Cascone
Mouse on Mars
Royksopp

 dans la même rubrique
08/11/2018
Drone À Clochettes
(Alimentari)
04/11/2018
Festival Soy #16 : Keith Fullerton Whitman
(Musée d’Arts)
03/11/2018
Festival Soy #16 : Martina Lussi
(Musée d’Arts)
01/11/2018
Festival Soy #16 : Anne Müller / Saåad
(Museum d’histoire naturelle)

Vite éloigné du punkrock second degré faiblard des Moldy Peaches, premier choc de la journée avec Mouse on Mars : très différent d’avant, un set énergique lorgnant vers le big beat et le funk, avec un excellent jeu de batterie. Encore et toujours un très bon groupe, qui vient de sortir un nouvel album.

Pour suivre, une découverte que l’on m’avait conseillée : And You Will Know Us By The Trail of Dead. Outre son nom, qui laisse déjà percer l’intérêt, ce groupe séduit par sa maîtrise du jeu et la densité de ses compositions. Malgré certains accents outranciers, notamment dans la voix du chanteur, il démontre que l’on peut toujours envisager de faire de nos jours du vrai bon rock, original et ambitieux, sans verser dans les excès du son "métal" à outrance. Car une des impressions qui ressortent de ce festival, c’est qu’il reste bien peu de groupes indie-rock avec un son un tout petit peu raffiné, pour ne pas dire "noisy" : aujourd’hui ils s’orientent tous vers un bon gros son bien lourd qui engloutit l’originalité des compositions ainsi que l’enthousiasme du public...

On enchaîne sur une autre découverte : Röyksopp, groupe norvégien signé sur l’excellent label Wall of Sound, qui propose une électro très groove baignée de sons "cinématographiques" incitant à la fois à l’évasion et à la danse. A suivre !
South se révélant très quelconque, on se réfugie dans le chapiteau dénommé "ChâteauXcrapule" pour se délecter des sons variés et profonds de l’Américain Kim Cascone, un vétéran de la scène électro expérimentale qui a collaboré notamment avec David Lynch, Thomas Dolby, Peter Rehberg, Panacea et Merzbow.
Une autre découverte !

Retour en terrain connu ensuite avec un excellent set de Mercury Rev : je ne suis plus trop leur carrière, mais ils sont toujours bien là et restent une valeur sûre avec un rock calme, ample, mélodique et classieux. Malheureusement il a fallu partir avant la fin pour grapiller quelques minutes du set électro sautillant de Marumari, troisième découverte de la journée (origine américaine, ici aussi).
Encore de l’électro avec Four Tet, émanation de Fridge sur le label Output, de l’électronica downtempo très agréable mais peut-être en attendait-on mieux...

Changement de cap radical ensuite avec Mogwai, pareils à eux-mêmes, mais qui exagèrent franchement avec 10 minutes de pur bruit complètement inutiles en fin de set, c’est ridicule, nuisible et pour tout dire chiant et prétentieux, c’est mon coup de gueule du jour et je n’étais pas le seul. Mais bon, à part ça c’est évidemment un groupe intéressant.
On laisse tomber Wevie Stonder (de l’écurie Skam, pourtant diablement intéressante, mais j’ai pas trop eu le choix) pour patienter au son de la techno lourdaude assénée par Richie Hawtin (quand on sait ce dont il peut être capable sur disque, cruelle déception !) avant le dernier concert de la soirée, celui de Six by Seven. Bien foutu, bien maîtrisé, mais pas assez original et beaucoup trop rock à mon goût ; je m’attendais à plus de subtilité en me souvenant du premier album.

Gilles Genicot
le 26/08/2001

À lire également

28/09/2001
Four Tet - Cinelux - (...)
(Mains d’Oeuvres)
14/12/2002
Mouse on Mars
(België)
Four Tet
Pause
(Domino)