Jimi Tenor

 date du concert

13/09/2001

 salle

Centre Pompidou,
Paris

 tags

Centre Pompidou / Vidya Gastaldon

 liens

Centre Pompidou

Première partie : Jerome Tillie (musique) - Vidya Gastaldon (visuels)

Le musicien s’installe dans un coin de la scène. Comme instrument : un synthé, presque un jouet. Une vidéo est projetée sur le grand écran : un paysage dessiné au crayon défile.
Le musicien commence à jouer les premières notes de son jouet, suivant les images. C’est très simple (un son, quelques beats), tout s’accélère au fur et à mesure du morceau. Il y a beaucoup de moments d’errement, ou l’on sent bien qu’il ne sait pas trop quelle direction prendre, mais en définitive, on se laisse prendre au jeu.

Jimi Tenor

Jimi Tenor est vêtu d’un costume blanc brillant (boubou ou concurrence à Bjork ?), en pantalon-jupe, bustier à grosses écailles argentées, des traines blanches sur son chapeau et à ses manches. Il est seul au clavier, au sax, à la flûte ou au chant, accompagné de son "compagnon électronique", un sampler.

Il commence par un titre de son nouvel album, et enchaîne les titres parfois "soul", parfois "jazzy". Certains morceaux agacent un peu, le croisement entre jazz et électronique étant assez ardu en général, surtout quand il mêle le pire des deux genres...

Son set se termine par des titres plus expérimentaux. Le coté bricolage fait de Jimi Tenor un personnage très sympathique. Son concert plait surtout pour la performance et les derniers titres lancinants.

Bertrand Le Saux, Soizig Le Calvez
le 17/09/2001