Ontayso

Re-mixed, Re-worked, Re-constructed and Re-invented Part Two

(U-Cover / Import)

 date de sortie

06/09/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 écouter

11 MP3 (extraits)

 tags

Bauri / Funckarma / Greg Davis / Multiplex / Ontayso / Pan•American / Starfish Pool / Ten and Tracer / Tim Koch / U-Cover / Ultra Milkmaids

 liens

Greg Davis
Ultra Milkmaids
Ontayso
Multiplex
Funckarma
Starfish Pool
Ten and Tracer
U-Cover

 autres disques récents
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

Près de deux ans après le premier volume, voici la seconde partie du diptyque Re-mixed, Re-worked, Re-constructed and Re-invented où Ontayso se voit une nouvelle fois remixé par de prestigieux artistes. En revanche (cela deviendrait-il une mode ?), aucune indication quant à l’origine des morceaux : ni titres, ni nom d’album d’où ils seraient extraits, ni mention « inédits » ; charge est donc laissée à l’auditeur de faire le « tri » entre ce qu’il convient d’attribuer au groupe flamand et ce qui revient aux remixeurs.

L’album s’ouvre par un remix de Pan AmericanMark Nelson mêle aux textures progressivement saturées d’Ontayso ses lentes pulsations à mi-chemin entre electronica et dub pour un résultat fort engageant. Dans le morceau suivant, on reconnaît d’emblée les guitares acoustiques et les rythmiques faites à partir d’objets divers qui ont fait la réussite de Greg Davis, mais ici, difficile de distinguer ce qui est du ressort d’Ontayso. Si le titre retravaillé par Multiplex met en avant les douces rythmiques traditionnelles de l’artiste, percent en arrière-plan de denses nappes qui pourraient bien s’être échappées d’un disque d’Ontayso. Pour le morceau repris par Tim Koch, les apports respectifs semblent se dégager plus nettement (rythmique précise et bleeps discrets pour l’artiste, textures composites pour le groupe) ; il en va de même pour celui remixé par Funckarma (cadence torturée d’une part et superposition de saxos d’autre part).
En ce qui concerne Bauri, on ne perçoit nullement la matière première de son travail, ce qui n’empêche pas de se délecter une fois encore de la savoureuse electronica mélodique du suédois avec ce qui est probablement un de ses meilleurs morceaux. Double découverte après avec le titre remixé par Abstract Knights qui évolue dans une electronica mâtinée de touches hip-hop où, là encore, le matériau d’Ontayso est difficile à identifier, puis avec Arno Peeters qui offre un titre plutôt anecdotique jusqu’à son final où le discours samplé tout au long du morceau se voit rejoindre par le saxo d’Ontayso. Ten and Tracer s’avère, par la suite, moins ennuyeux que d’habitude sans pour autant parvenir à réellement convaincre alors qu’Ultra Milkmaids se signale par une agréable guitare digitalisée venant illuminer les textures d’Ontayso. Enfin, Break 3000 clôt le disque par une techno peu ragoûtante.

En définitive et comme on a déjà pu le souligner récemment à propos d’albums de remixes où, de la même manière, les titres originaux n’étaient pas indiqués, si l’on considère Re-mixed, Re-worked, Re-constructed and Re-invented Part Two comme une compilation, elle n’est réussie qu’en partie (les deux premiers tiers plus le titre d’Ultra Milkmaids) et si on le prend comme un véritable album de remixes, il peut légèrement décevoir à cause de la petite frustration qui résulte de ce caractère mystérieux.

François Bousquet
le 14/10/2004

À lire également

Ontayso
Elochim
(Tantric Harmonies)
V/A
Intelligent Toys 3
(Sutemos)
V/A
The Condition of Musak 2
(Expanding Records)
V/A
Masonic
(Hymen)