Tarentel

Paper White (EP)

(Temporary Residence Ltd / Import)

 date de sortie

01/03/2005

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 écouter

Golden State Overnight (complet)

 tags

Colophon / Jefre Cantu-Ledesma / Post-Rock / Tarentel / Temporary Residence Ltd

 liens

Tarentel
Jefre Cantu-Ledesma
Temporary Residence Ltd

 autres disques récents
Kryshe
March Of The Mysterious
(Serein)
Orchard
Serendipity
(Ici d’Ailleurs)
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)

Quatre mois après la sortie de leur quatrième long-format, les californiens de Tarentel nous proposent deux maxis, paraissant tous deux le même jour sur Temporary Residence. Si on entre dans le premier de ces EPs (on prend ici en compte le numéro de catalogue pour évoquer l’un avant l’autre) avec la légère crainte d’avoir à faire à des chutes de studio, cette appréhension est vite dissipée.

En effet, dès Isalais Straight, titre d’ouverture de Paper White, le groupe se situe assez loin de l’ambient torturée de We move through Weather : guitare saturée, jeu sur la distorsion et le feedback, batterie abrasive ; on est plus dans un post-rock fiévreux que dans un travail sur les nappes. Pourtant, arrivée au mi-temps du morceau, la formation semble mettre toute tension sous l’entonnoir, installe des accords de piano et des textures faites de traits de six-cordes et de buzz d’ampli. On se demande alors si ce EP ne va pas s’inscrire dans la droite ligne de We Move Through Weather mais Open Letter to Hummingbirds et son post-rock de facture assez classique vient répondre à ces interrogations en se plaçant délibérément sur un versant nettement plus mélodique que cet album.

Dès lors, Paper White semble constituer un pont entre les deux types de musique qu’affectionne Tarentel (et c’est assez logique, étant donné qu’il a été enregistré au début des sessions du dernier album) : un pied dans le post-rock épique (Golden State Overnight et sa rythmique carrée) et un autre dans l’ambient travaillée (la deuxième partie de Isalais Straight, donc). Plus encore, le morceau-titre emprunte à ces deux genres pour en faire une sorte de synthèse : batterie fort présente, distincte mélodie de guitare mais aussi nappe constituée de superpositions de cuivres ; si l’ensemble peut, un temps, donner l’impression de n’être rien de plus qu’une forme d’amusement improvisé entre musiciens, en studio, entre deux prises, la manière dont le morceau se déroule fait vite pencher la balance vers quelque chose d’au contraire très écrit.

François Bousquet
le 27/03/2005

À lire également

Explosions In The Sky
Take Care, Take Care, Take Care
(Temporary Residence Ltd)
The Alps
III
(Type)
Eluvium
Similes
(Temporary Residence Ltd)
Sonna
Smile and the World smiles with You
(Temporary Residence Ltd)