Battery Operated

re : CORD

(C0C0S0L1DC1T1 / Cargo UK)

 date de sortie

13/06/2005

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

Illogical Logistics (MP3 complet)

 tags

Battery Operated / C0C0S0L1DC1T1 / Electronica / Freiband / Identification / Mathias Delplanque / Sachiko M.

 liens

Battery Operated
Freiband
C0C0S0L1DC1T1

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Le même jour que la sortie de -40, le projet de remix vidéo et musical de films de propagande des années 40, c0c0s0l1dc1t1 sort cet autre double disque, également sous la forme d’un CD+DVD, sur le thème de la conspiration. Le projet est assez complexe, et se base sur la manipulation, à tel point que l’auditeur/spectateur se trouve être la cible de cette manipulation.

Le groupe est soit disant passé par une société qui répond au nom de re : CORD. On trouve sur le DVD tous les renseignements sur cette compagnie spécialisée dans l’acheminement de conspirations et autres informations susceptibles de développer la paranoïa. Fondée en 1803 et leader mondial dans le domaine, elle a logiquement été choisie par Battery Operated pour envoyer dans 10 pays une boite noire aménagée en 10 compartiments capables de contenir les conspirations de dix artistes parmi lesquels on trouve BCD (Richard H. Kirk), Mathias Delplanque (Lena), Sachiko M., Freiband, Kurt Ralske (ex-Ultra Vivid Scene), Identification (déjà croisé chez c0c0s0l1dc1t1) ou Gate (Michael Morley). Le DVD permet d’ailleurs de retrouver le travail de chacun, fournissant donc dix musiques, dix textes et dix images ou vidéos, faisant part de leur conspiration. Leur travail est intéressant, parfois plein d’humour comme le texte de BCD expliquant l’attentat du 11 septembre, parfois contemplatif et mélancolique comme l’extraordinaire vidéo de Gate (un plan fixe noir et blanc brumeux de 7mn sur un solo de piano de toute beauté), ou nous laissant rêveur comme la proposition musical de Kurt Ralske (ambient, mélange de choeurs et nappes).

Tout ceci représente déjà un gros morceau, mais ce n’est encore rien au regard de l’ensemble du projet, dont le reste de la charge revient à Battery Operated. Le groupe a en effet récupéré l’ensemble de ces travaux, et s’en est servi comme matière première pour construire une conspiration globale qui fait l’objet de ce disque qui est en retour envoyé dans le monde entier. Transformation, déformation de la matière première qui est ainsi renvoyée à son origine.
On est assez surpris par le CD que l’on trouve relativement facile d’accès en comparaison aux précédents travaux du groupe. Si les premiers titres heurtent un peu (impression de chaos, son assez dense, hip-hop expérimental sur Illogical Logistics), il se dégage assez rapidement une certaine douceur et légèreté que l’on n’attendait pas sur un CD traitant d’un thème plutôt grave. Il s’agit globalement d’une electronica un peu barrée, on retrouve les rythmiques classiques du genre, beaucoup de cassures et changements de rythme, et un gros travail sur les sonorités qui servent de mélodie aux contours flottants, glissantes, donnant l’impression d’échapper au contrôle des musiciens. Avec son petit côté world Irrational Research nous rappelle Freeform, Sharedump se partage entre nappes de laptop ambient et minimal techno, Everybody Do The Loophole est une sorte de pièce ambient expérimentale où bruitages et nappes interagissent, le style minimal et abstrait de Expanding Chinese s’avère séduisant et original, et le disque s’achève par l’abstract IDM de Day of The Disbanders qui signe le retour des mélodies soyeuses.

Un CD plutôt réussi donc, dont on trouve la version vidéo sur le DVD. De la même façon le groupe s’est approprié le matériau fourni par les dix artistes, y a ajouté ses propres éléments, produisant en quelque sorte un moyen métrage muet et expérimental dans lequel on retrouvera quelques éléments clés de notre monde moderne : vidéo-surveillance et télé-réalité, course à l’information et désinformation, mais le message n’est pas forcément très clair. Ainsi si les vidéos sont plutôt bien réalisées, mettant sans cesse en oeuvre de nouvelles techniques, le sens de cette conspiration globale n’étant pas facile à décrypter, le DVD et le concept dans sa globalité, perd un peu de sa force.

Une nouvelle sortie qui demande peut-être d’y consacrer un peu de temps afin de se l’approprier complètement, mais qui permet toutefois de passer de très beaux moments avec un très bon CD et quelques vidéos magnifiques.

Fabrice ALLARD
le 20/08/2005

À lire également

14/03/2009
Présences Electronique
(Le 104)
18/12/2001
Jan Jelinek / Mathias
(Batofar)
Freiband
Leise
(Crónica Electronica)
12/11/2015
Mathias Delplanque / (...)
(Milord)