Dim Dim

Bounce

(Audio Dregs / Import)

 date de sortie

00/08/2005

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

Ploka (MP3 complet)

 tags

Audio Dregs / Dim Dim / Electronica

 liens

Dim Dim
Audio Dregs

 autres disques récents
Joni Void
Mise En Abyme
(Constellation)
Magna Pia
Daiauna
(Feral Note)
Zahn | Hatami | McClure
Ypsilon
(n5MD)
Silent Vigils
Lost Rites
(home normal)

Avec Bounce, le Belge Jerry Dimmer poursuit dans sa veine electronica poppy sympathique mais également un peu foutraque. Paraissant sur Audio Dregs, ce cinquième album, long de vingt morceaux, se révèle ainsi à la fois quelque peu réjouissant sur certains morceaux mais pour le moins lassant à la longue.

En effet, Les mélodies sautillantes, les instrumentations bricolées (synthés cheap, rythmiques allant cahin-caha) et les sonorités cartoon (« wizz », « pouet », « chooby dooby wap », etc…) sont plutôt plaisantes de temps à autre, mais, répétées pendant une heure, finissent par ennuyer voire agacer. De fait, il semble manquer ici le recul nécessaire pour que ce type de musique ne tourne pas en rond, satisfaite de sa bonne blague et partant à fond dans une déconne limite insupportable. Empilant les éléments propres à illustrer la dimension « rigolote » de sa musique, Dim Dim ne paraît pas savoir s’arrêter avant de verser dans le pénible. Même les sonorités « exotiques » (ukulélé de Tuner, sonorités extrême-orientales de Ing) ne parviennent pas à freiner la fuite en avant entreprise par le Belge.

Pourtant, quelques plages laissent entrevoir une capacité à aller vers autre chose : Peach développe une dimension plus apaisée, installe une guitare relativement soyeuse et se moque gentiment des chœurs enfantins utilisés ; Relax met en place un grésillement de vinyle permettant de jouer sur le caractère un peu désuet de la musique générale. Enfin, Limpy installe une six-cordes légère et insouciante bien agréable au regard du reste d’un album qui, à force de se complaire dans ses propres « délires » finit par en devenir repoussant.

François Bousquet
le 31/10/2005

À lire également

Melodium
Low Gravity
(Audio Dregs)
Melodium
Anaemia
(Audio Dregs)
Copy
Hair Guitar
(Audio Dregs)
F.S. Blumm
Lichten
(Audio Dregs)