Mark Templeton

Frail As Breath (EP)

(Robotopera / Internet)

 date de sortie

12/09/2005

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica

 appréciation

 écouter

5 MP3 (complets)

 tags

Ambient / Electronica / Mark Templeton / Robotopera

 liens

Mark Templeton
Robotopera

 autres disques récents
Orchard
Serendipity
(Ici d’Ailleurs)
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)
Borosilicate Purl
Coalescence
(Autoproduit)

Netlabel créé en mai dernier, Robotopera est en réalité l’émanation d’un autre netlabel : Year of The Machine. Pour sa cinquième sortie, c’est un EP de Mark Templeton, sorti à l’origine en 500 exemplaires autoproduits en 2004, qui nous est proposé en libre téléchargement.

Triturant des textures issues d’une guitare préparée et de diverses machines, le Canadien débute ce maxi par une ambient à la fois relativement expérimentale (craquements épars, éléments instables, sonorités aigues) et en même temps immédiatement chaleureuse grâce à la présence d’enveloppantes nappes (Not Alone Anymore, Continue Later). Puis, peu à peu, la guitare se fait plus claire, plus directe, moins travaillée et semble ainsi percer la texture initiale (Birds) qui continue pour autant d’agir par craquèlements, bruissements et flux et reflux (Drama Section).

Enfin, dernier titre de ce maxi de quinze minutes, Spring Breakup met en avant la guitare acoustique enfin éclose et qui peut alors dialoguer avec un saxophone étouffé tandis que des résidus électroniques persistent en arrière-plan. Intéressante révélation, Frail As Breath nous donne, de toute évidence, envie de découvrir le travail futur de Mark Templeton voire, espérons-le, de l’applaudir sur scène (à cet égard, on peut écouter sa prestation au Placard montréalais de juin dernier , disponible ici).

François Bousquet
le 01/01/2006

À lire également

Mark Templeton
Inland
(Anticipate Recordings)
Mark Templeton
Gentle Heart
(Graphical Recordings)