V/A

Bip-Hop Generation v.7

(Bip-Hop / La Baleine)

 date de sortie

00/05/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 écouter

14 Real Audio (extraits)

 tags

Bip-Hop / Emisor / FilFla / Fm3 / Fonica / Fourcolor / Ghislain Poirier / Janek Schaefer / Keiichi Sugimoto / Taylor Deupree

 liens

Ghislain Poirier
FilFla
Janek Schaefer
Bip-Hop

 autres disques récents
Arovane & Porya Hatami
Organism
(Karl Records)
AAAA
Shiva Watts
(Antime)
A Winged Victory For The Sullen
Iris
(Erased Tapes)
David Rothenberg, Korhan Erel
Berlin Bülbül
(Gruenrekorder)

Alors qu’a récemment paru le huitième volume des toujours intéressantes compilations Bip-hop Génération (volume que nous évoquerons prochainement), petit retour sur le septième numéro que nous n’avions pas eu l’occasion de chroniquer au moment de sa sortie.

Pour commencer, le label marseillais nous propose trois titres de Taylor Deupree dans lesquels les sons micro-électroniques du New-Yorkais font une nouvelle fois merveille : tapotements synthétiques, bribes mélodiques, mini-larsens. Allant même jusqu’à enrichir un peu plus son univers sur Street/Light, Deupree permet ainsi à sa musique de respirer et de parer à toute critique sur son hypothétique ascétisme démesuré.

Après l’avoir croisé sur la seconde compilation Night Owls du label Deluxe, nous n’avions plus suivi la carrière de l’Argentin Emisor, c’est donc avec intérêt qu’on le retrouve ici pour quatre morceaux. Produisant une electronica aux légers accents dub, Lenoardo Ramella peut également conférer à sa musique des accents plus métalliques (poussées stridentes dans Bordando) pour un résultat pas complètement convaincant sur la durée.

Place ensuite au duo japonais Fonica pour un titre unique de près de douze minutes, superbe pièce ambient où de subtiles guitares s’entremêlent en jouant principalement sur les harmoniques pendant que quelques triturations permettent de densifier l’arrière-plan. Extrêmement touchant tout en ne cédant en rien quant à la recherche musicale, Scoot nous démontre une fois de plus que Cheason et Keiichi Sugimoto sont de remarquables musiciens.

On reste en Asie (mais on descend de quelques crans niveau qualité) avec les deux morceaux du duo chinois Fm3 dans lesquels des instruments traditionnels à cordes sont joués sur une nappe faite de mini-larsens et d’accords de piano en flux et reflux.

Retour en Amérique du Nord avec le Canadien Ghislain Poirier pour trois titres où il se fait nettement plus probant que d’habitude avec tout d’abord une electronica plutôt axée sur la mélodie, aux rythmiques apaisées et aux arrangements soyeux (Caresser Un Cercle). Ensuite, c’est un titre ambient aux consonances sous-marines qui est offert, résonant admirablement avec les extraits d’un documentaire sur les baleines (La Danse Du Plaisir). Enfin, un morceau plus épuré pour terminer, dans un style proche de celui de Fonica (Les Enfants Sont Des Eponges).

Dernier artiste à intervenir sur cette compilation, Janek Schaefer ne produit qu’un seul titre, de dix minutes, d’ambient légèrement expérimentale : triturations, tremblotements, portions de mélodies à la guitare et sifflements qui se font de plus en plus présents jusqu’à remplir tout l’espace sonore vers la fin du titre avant de s’en aller pour la coda.

Une compilation d’un bon niveau donc, seuls Emisor et Fm3 s’avérant en-dessous du reste et, surtout, des titres concluants de la part d’artistes qui nous emballent modérément à l’accoutumée (Ghislain Poirier et Janek Schaefer).

François Bousquet
le 13/10/2006

À lire également

Bovine Life
Social Electrics
(Bip-Hop)
Stephan Mathieu & Janek Schaefer
Hidden Name
(Crónica Electronica)
Taylor Deupree
Faint
(12k)
Taylor Deupree & Marcus Fischer
Twine
(12k)