Melmac

00:20:37

(PerversionMécanique)

 date de sortie

00/06/2001

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Melmac / PerversionMécanique

 liens

Melmac
PerversionMécanique

 autres disques récents
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)
Epic45
Through Broken Summer
(Wayside and Woodland Recordings)
kj
ex
(Dronarivm)

Melmac renouvelle l’expérience du Ep avec cette deuxième sortie. Après l’autoproduit On efface tout et on recommence..., ce disque doit être le premier à sortir chez PerversionMécanique, nouveau label parisien.

Les frères Reverter sont des jeunes hommes sous influences, et les références avouées où non sont un peu trop visibles : le premier et dernier titre, très court et parfait pour un intermède, qui semble basé sur un sample vocal accéléré mis en boucle est digne de Steve Reich. Le second avec une voix en premier plan rappellera la famille Diabologum à quelques uns, tandis que la musique en arrière plan est minimaliste. On appréciera toutefois le final, ambient et spatial.

Cela nous permet d’enchaîner avec les plages 3, 5 et 6, dans la même lignée. Travail sur les textures, ambiance lourde et angoissante, et une petite mélodie discrète en arrière plan du plus bel effet.
Ces plages lunaires doivent être celles de la Mer de la Tranquillité, et les dialogues du 6eme morceau ceux d’une station orbitale perdue, tournant en boucle pour l’éternité.

Un Ep bicéphale que l’on aurait aimé un peu plus personnel, a ranger pas très loin non plus du Apollo de Brian Eno.

Fabrice ALLARD
le 19/05/2001

À lire également

14/12/2001
Melmac / Don Nino
(Instants Chavirés)
02/06/2014
Melmac
(Pop In)
06/04/2001
Festival L’Etalage : (...)
(Instants Chavirés)
Melmac
Le Désert Avance
(Ronda)