V/A

Snow Robots 1

(Suction Records)

 date de sortie

16/02/2001

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

David Kristian / Electronica / Lali Puna / Lowfish / Pest(e) / Solvent / Suction Records

 liens

Lali Puna
Solvent
David Kristian
Lowfish
Suction Records

 autres disques récents
Dakota Suite, Dag Rosenqvist & Emanuele Errante
What Matters Most
(Karaoke Kalk)
Max Ananyev
Water Atlas
(Serein)
Barnacles
One Single Sound
(Boring Machines)
Wealth
Primer
(Ventil)

Bientôt 5 ans d’existence pour ce label canadien fondé par les deux artistes de Solvent et Lowfish que l’on retrouve logiquement très présent sur le premier volume de cette compilation d’excellente qualité, globalement dans un style techno minimaliste, aux sonorités abruptes, flirtant souvent avec le meilleur de l’electronica.

On commence avec Pest(e), très aérien sur Wrinkle, mais aussi plein d’entrain avec Agamemnon qui séduira immédiatement avec sa mélodie trancey qui nous rappellera le meilleur de la trance allemande et notamment le label Eye Q.
Pest(e) renouvelle le genre en collant a ses mélodies une rythmique dure, et contrastée.

Lowfish travaille les rythmes métalliques et les basses distordues sur Helsi Gotanks, construit des grooves irrésistibles sur Your Last Legs qui nous fera penser à Pan Sonic ou Electronicat.
Les breakbeats sont une épreuve dont il se sort à merveille sur Peanut Butter Castles, il s’amuse même avec pour construire une jungle dense.
Et si les mélodies ne font pas partie de son quotidien, ce n’est pas par manque de maîtrise puisque Subversive Rats est une chef d’oeuvre d’electro-pop instrumentale.

Solvent semble un peu moins convaincant, mais est aussi moins présent sur ce disque. Une basse trop linéaire sur Coarse Hub With Garnish fait la paire avec une rythmique très travaillée, toute en cassure. Une mélodie aiguë apporte une lumière teintée de mélancolie sur Flexidisc.
Esp paraît plus réussi, groove accrocheur, sonorités dure pour un titre très dansant, mais malheureusement trop court.
Tout comme Lowfish, son dernier morceau, Steve Strange, est plus pop dans l’esprit mais la mélodie semble mal s’accorder avec l’ensemble basse/rythmique.

On trouve ensuite David Kristian, un habitué du label Alien8 Recordings, avec un premier titre très brut, une sorte de Pan Sonic plus dense, puis Crown Drawing où une mélodie fait son apparition au milieu d’une rythmique ponctuée de bruissement saturé.

Pour finir, deux cadeaux bonus, avec tout d’abord Adult qui remixe le Flixidisc de Solvent, le rend plus abordable, mélodique avec son intro très down-tempo.
La seconde surprise, c’est Lali Puna qui remixe le très brut Big Robot/Deep Pond de Lowfish. L’ajout de nappe d’orgue et d’une voix feutrée colle parfaitement à la rythmique et produit un mélange très proche de ce que l’on peut trouver sur le label Morr Music.

Voici donc une excellente compilation qui fera peut-être connaître ce label dont on parle peu de ce côté de l’Atlantique. Un disque bien construit, dans un style bien précis mais sachant s’inspirer à son avantage, d’autres artistes, pour produire un mélange à la fois agréable et réussi.

Fabrice ALLARD
le 11/08/2001

À lire également

V/A
Documenta II
(Agenda)
28/10/2010
Lali Puna / Seeland
(Maroquinerie)
Lali Puna
Faking the Books
(Morr Music)
16/02/2007
Route du Rock Hiver (...)
(Omnibus)