Plaid

Double Figure

(Warp / PIAS)

 date de sortie

28/05/2001

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Electronica / Plaid / Warp

 liens

Plaid
Warp

 autres disques récents
Zachary Paul
A Meditation On Discord
(Touch)
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)

Extrêmement mélodique et relativement accessible, le troisième album de Plaid débute par deux tubes en puissance : Eyen et ses arpèges de guitare et Squance et sa boucle addictive.
A l’écoute de cette splendide double ouverture, on se dit que le chef d’oeuvre est en marche, qu’Andy Turner et Ed Handley ont réussi à maîtriser leur art, à fournir le grand disque qu’on espérait d’eux.

La suite de l’album ne nous décevra pas. Chaque morceau, en plus d’être mélodiquement impeccable (New Family étant, à cet égard, une réussite totale) comporte, en son sein, une évolution qui lui est propre. On passe ainsi d’ambiances aquatiques à des sonorités métalliques, de textures chaudes et apaisées à des rythmiques nerveuses et glacées.
Parfois, un sample de voix (Light Rain, Manyme) ou de saxophone (joué par Tim Hutton dans Ti Bom) se pose, rendant la musique de Plaid, presque aussi hybride que les créatures de la pochette (cheval-poisson, lion-oie).

A la fois long en bouche (peut-être un peu trop long par endroits) et immédiatement jouissif, ce Double Figure est, de notre point de vue, le meilleur album de Plaid à ce jour.

François Bousquet
le 21/09/2001

À lire également

14/06/2001
Plaid
(SonarPark)
Flying Lotus
Cosmogramma
(Warp)
04/05/2006
Plaid
(Botanique)
17/09/2003
Plaid - Chris Clark
(Centre Pompidou)