V/A

[komfort.labor] presents scape

(WMF Records)

 date de sortie

05/06/2001

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Cinematic Orchestra / Dr. Rockit / Farben / Kit Clayton / Low Res / Nils Økland / Pole / Process / Vladislav Delay / WMF Records

 liens

Pole
Vladislav Delay
WMF Records

 autres disques récents
Benjamin Finger
Motion Reverse
(Shimmering Moods Records)
Paul Beauchamp
Pondfire
(Boring Machines, Old Bicycle Records, Neon Produzioni)
Arovane & Porya Hatami
Organism
(Karl Records)
AAAA
Shiva Watts
(Antime)

Le WMF est un club berlinois à la programmation assez pointue d’où est né le label WMF Records, qui sort régulièrement des disques dont le principe est de laisser carte blanche au boss d’un autre label. Ce disque est donc une présentation du label  scape, mixée par Stefan Betke, plus connu sous le nom de Pole.
La surprise vient de l’éclectisme de cette compilation mixée qui passe en revue toute la vague electronica grésillante dont on a déjà pu parler ici, mais qui s’attarde aussi sur des artistes aux fortes influences jazz.

On commence calmement avec Vladislav Delay avec un titre trop fade, trop retenu pour attirer l’attention. Ce sont des artistes comme Kit Clayton ou Process qui lui vole la vedette dans le même genre musical.
Maus & Stolle lance enfin la machine avec Taxi, un excellent titre electro-dub à la manière de Pole. Retour au calme avec Farben puis Dr. Rockit pour deux plages ambient atmosphériques : le premier nous séduit mais le docteur provoque plutôt l’ennui.

Heureusement de courte durée puisque l’on entame la deuxième moitié du disque avec Cinematic Orchestra. Ce serait faire preuve de facilité que de parler de jazz cinématographique, mais c’est pourtant la formule la plus juste pour décrire Continuum qui donne un nouveau souffle à la vague new-jazz.
Flanger est dans un style similaire mais plus riche, nerveux, free mais assez retenu.

La dernière partie signe le retour à l’électro sur des terrains jusque là inexplorés, inclassables, et plutôt enjoués. Un joyeux bordel sonore, c’est l’impression que nous laisse Low Res et The Private Lightning Six.
Pole viendra y remettre bon ordre avec Rondell 2.

La conclusion est confiée à un autre artiste à part puisque c’est Nils Okland et son violon grinçant, également auteur du superbe album Straum chez Rune Grammofon.
Au final une belle compilation pour découvrir l’âme du label  scape.

Fabrice ALLARD
le 07/10/2001

À lire également

27/11/2004
Boréales Digitales 2004 :
(Centre d’Art Contemporain)
06/05/2011
Vladislav Delay Quartet
(Instants Chavirés)
10/07/2005
Siestes Electroniques
(Jardin Raymond VI)
20/04/2001
Printemps de Bourges (...)
(Cathédrale de Bourges)