Stars of the Lid

The Tired Sounds of...

(Kranky / Chronowax)

 date de sortie

22/10/2001

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 tags

Adam Wiltzie / Brian McBride / Kranky / Post-Rock / Stars of the Lid

 liens

Kranky

 autres disques récents
Orchard
Serendipity
(Ici d’Ailleurs)
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)
Borosilicate Purl
Coalescence
(Autoproduit)

Troisième album d’Adam Wiltzie et Brian McBride, The Tired Sounds of Stars of the Lid pousse encore plus loin la démarche créatrice du duo en faisant passer la mélodie au second plan, privilégiant les médiateurs supposés de celle-ci : les profondes et denses plages de synthé créées à partir de samples divers (piano, cordes, cuivres). Ainsi, la majeure partie du travail effectué sur ce double album consistera en la trituration, l’expérimentation et la mise en perspective de ces plages, qui, à l’occasion, peuvent produire une mélodie.

Une fois la nappe principale mise en place, Stars of the Lid en fait varier l’intensité, tel un flux et un reflux, créant une ambiance maritime et rêveuse fort agréable. On se prend alors à essayer de décomposer la nappe en cherchant à y reconnaître les différents instruments samplés, mais l’agrégat est tellement bien réalisé qu’il est difficile de les distinguer. Wiltzie et McBride semblent donc avoir parfaitement réussi leur pari : faire fondre en une seule et unique vague sonore les sonorités produites par divers instruments. On préfèrera, à cet égard, les morceaux où la nappe est moins composite (comme Broken Harbors) à ceux où on ressent une légère surcharge qui confère quelque peu à l’emphase (Austin Texas Mental Hospital).
On peut aussi s’imprégner totalement de la musique et laisser divaguer son imagination, la nappe n’apparaît alors plus comme univoque et statique, on y entend plusieurs sons (voix féminine, souffle) et on se surprend même à y accoler, de manière kaléidoscopique, des images.

Il peut être reproché au duo un manque de renouvellement d’un titre à l’autre et un essoufflement dû au concept même du double album, mais il faut savoir rentrer dans l’univers de Stars of the Lid, préférer une écoute attentive et sur la durée à un balayage épars et rapide des titres. C’est à ce prix que la beauté de ces deux disques se dévoilera.

François Bousquet
le 09/01/2002

À lire également

Greg Davis
Mutually Arising
(Kranky)
Benoit Pioulard
Hymnal
(Kranky)
Loscil
Plume
(Kranky)
Christina Vantzou
N° 2
(Kranky)