Portal

Remixes

(Roisin / Import)

 date de sortie

08/10/2001

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Portal / Roisin

 liens

Portal
Roisin

 autres disques récents
Chihei Hatakeyama
Forgotten Hill
(Room40)
Mára
Here Behold Your Own
(SIGE Records)
Propan
Trending
(Sofa)
Dean Ramsay
The Kingdom Of The Eel
(Focused Silence)

On a vu récemment, avec l’album Mixed Signals de Tristeza, combien un album de remixes, aussi bon soit l’album original et aussi renommés soient les remixeurs, pouvait être inégal, voire raté. Ici, c’est l’inverse complet. Après avoir été ébloui par Reprise, le premier album de Scott Sinfield, on avait été déçu par Tristesse, paru l’an passé sur Alice in Wonder. De retour sur Roisin, son label fétiche et celui qui l’avait découvert, Portal signe avec Remixes un modèle du genre où les artistes invités (V/Vm, Epic 45, Yellow6, July Skies entre autres) apportent une réelle contribution, sans pour autant dénaturer les morceaux originaux.

Par sa relecture extrêmement intéressante de Selene, ajoutant une rythmique en flux et reflux et saturant les guitares d’origine, Portraits of Diego ouvre superbement l’album. Bercé par des maracas et caressé par des feedbacks de guitare, le remix de Falling par Yellow6 recentre le titre phare de Reprise sur la sublime voix de Rachel Hughes. Ayant préalablement mis en boucle la mélodie du piano et la voix de Rachel tirées de After Tomorrow, Schengen y accole une rythmique décalée pour obtenir un morceau entre pop éthérée et electronica. Seul petit moment de faiblesse : Second Thought revu par Innerise qui se contente d’ajouter une batterie, ne touchant pas, par ailleurs, au titre de base. Cela dit, c’est un tel plaisir de retrouver ce morceau qu’on ne peut parler d’erreur.

Au fur et à mesure que l’album se déroule, on se demande les raisons d’une telle réussite. Peut-être se trouvent-t-elles dans la proximité et la communion d’esprit des remixeurs et de l’artiste d’origine. En effet, à l’exception de V/Vm, ils ont tous des points communs, géographiquement (la plupart viennent de Birmingham), ou discographiquement parlant (les labels Roisin, bien sûr, mais aussi Bearos, Awkward Silence ou Jonathon Whiskey les accueillent ou les ont accueilli). Scott Sinfield n’est donc pas allé chercher des noms prestigieux mais a préféré jouer sur la connivence et la complicité.

Revenant à la musique à proprement parler, on croise plus loin, July Skies qui, en ajoutant quelques éléments électroniques aux superbes arpèges de Before the Storm donne un aspect encore plus aérien à ce beau morceau, tandis que Some of the Quiet accole à la voix de Rachel sur Falling une rythmique délicatement japonisante et que V/Vm sature les guitares de Shifting, sans pour autant tomber dans leur electro noisy habituelle (effort louable et appréciables s’il en est…)

Le chef d’œuvre de ce disque se trouve à la toute fin de celui-ci avec le remix de Selene par Epic 45. On commence par se lover dans des nappes chaleureuses et des guitares cotonneuses agrémentées de légères distorsions, l’électronique prend ensuite progressivement le pas sur l’organique, la mélodie étant jouée par ordinateur, avant que les guitares enjôleuses ne reviennent à la fin de ces dix minutes d’enchantement pur.

Particulièrement réussi, Remixes’ nous réconcilie donc avec la musique de Portal et se place, sinon comme un phare, du moins comme un repère inévitable pour les albums de remixes à venir.

François Bousquet
le 11/03/2002

À lire également

Northerner
The Ridings
(Home Assembly Music)
Portal
Waves & Echoes
(Make Mine Music)
V/A
Flow
(Make Mine Music)
Portal
Promise
(Make Mine Music)