V/A

The Condition of Musak

(Expanding Records / Import)

 date de sortie

04/06/2002

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Abfahrt Hinwil / Benge / Electronica / Expanding Records / Fibla / Gimmik / Si-cut.db / Stendec / Tennis / Vessel / Zorn

 liens

Benge
Vessel
Fibla
Si-cut.db
Expanding Records

 autres disques récents
James Murray
Landscapes Of Lovers
(Fluid Audio)
Saloli
The Deep End
(Kranky)
Styrofoam
We Can Never Go Home
(Sound in Silence)
Luca Formentini
Scintilla
(Audiobulb)

Heureuse initiative du label londonien Expanding Records : en regroupant les neuf 7" sortis en 2001, dans le cadre de la série Evs 7", et en y adjoignant quelques remixes inédits, The Condition of Musak nous permet, au milieu de quelques noms connus (Benge, Tennis ou Zorn), de découvrir de très intéressants artistes.

En ce qui concerne les artistes déjà entendus, Benge poursuit dans cette veine mélancolique qu’on lui connaît. Ses deux titres, portés par de douces mélodies interprétées par un piano digital, confirment tout le bien que l’on pensait de cet artiste, déjà croisé sur Quatermass, notamment. Bien qu’on ne s’éloigne pas tellement avec Tennis (le duo est formé par Benge et Si-cut.db), la musique engendrée est pourtant différente : moins axé sur la mélodie, Duckshelf développe une rythmique entêtante pendant que les strates sonores se superposent quasi hypnotiquement. Remixé par Jan Jelinek (auteur d’un album quelque peu décevant sur  scape), le morceau se retrouve davantage centré sur les textures et de moins en moins sur les notes. Zorn (déjà rencontré sur Lux Nigra) mêle, une fois encore, cadences réverbérées et boucles mélodiques. Pour terminer avec les groupes connus, Abfahrt Hinwil (duo fondateur du label Toytronic et auteur de plusieurs sorties sur celui-ci) signe le titre peut-être le plus "pop" du disque : sur une rythmique en grésillements, des notes claires et accrocheuses s’échappent de manière ludique.

Du côté des découvertes, la plus marquante est celle de Stendec, dont le 7" ici compilé était la première sortie. S’appuyant sur une base rythmique proche de Phonem, la douce mélodie qu’il déroule nous enveloppe d’une douceur ouatée extrêmement agréable. Pas forcément très original, mais tellement savoureux. De toute façon, on sera très rapidement amené à reparler de Stendec, puisque le duo va sortir prochainement des disques sur Static Caravan et City Centre Offices. Ayant également débuté par le 7" que l’on retrouve présentement, Vessel produit aussi une electronica apaisante, mais moins convaincante que celle de Stendec. Créateur du label espagnol Spa.rk, Fibla continue dans la même veine avec un titre où la rythmique est toutefois plus torturée. On notera, pour finir, deux morceaux un peu à part : celui d’Antoni Frankowski, autre novice, tout d’abord, qui s’attache à la dimension plus enjouée de la musique électronique en tirant des notes dispersées de son Casio et celui de Volume, collectif dont les membres se cachent sous des noms de couleurs, ensuite, où l’ambiance se fait plus pesante et les sonorités plus datées.

Ajoutons à ce remarquable effort d’ensemble un très beau digipack argent et un livret situant clairement les différents intervenants ; on comprendra alors que The Condition of Musak est indispensable à l’amateur d’electronica mélodique désireux d’élargir sa palette en la matière.

François Bousquet
le 04/06/2002

À lire également

V/A
Bip-Hop Generation v.8
(Bip-Hop)
Cathode
Sparkle Plenty
(Expanding Records)
Vessel
Dreaming in Pairs
(Expanding Records)
Myrakaru
Tammetõru
(Expanding Records)