V/A

Night Owls 02

(Deluxe / Import)

 date de sortie

00/10/2002

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Bizz Circuits / Deluxe / Electric Birds / Emisor / Klimek / Pan•American / Sagan / The Soft Pink Truth / Warmdesk

 liens

Electric Birds
Sagan
Bizz Circuits
Deluxe

 autres disques récents
Eternell
Still Light
(Sound in Silence)
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)
Epic45
Through Broken Summer
(Wayside and Woodland Recordings)

Un peu moins d’un an après le premier volume, voici la suite de la série Night Owls sur Deluxe, le très bon label américain emmené par Mike Martinez (Electric Birds). Là où Night Owls 01 se penchait sur la partie du sommeil entre rêve et réalité, par le biais de morceaux peu rythmés, nettement orientés post-rock, voire ambient ; le second tome s’intéresse aux "forces rythmiques de la nuit" en proposant, du moins dans ses deux premiers tiers, des morceaux résolument plus cadencés.

Regroupant quasiment exclusivement des artistes et groupes du continent américain (à l’exception de l’allemand Bizz Circuits alias Random Inc.), la compilation-concept commence par un titre de Soft Pink Truth, pseudo derrière lequel on retrouve Drew Daniel de Matmos. A mi-chemin entre l’electronica expérimentale de son groupe d’origine et la minimal house, il signe un morceau correct. On poursuit avec Electric Birds, qui, logiquement, se trouve de nouveau sur le second volume de la série, après avoir déjà participé au premier. Si Nightriders, remixé par Greenhouse Fx ne marque pas particulièrement, Impel est autrement plus convainquant, sublimant son electronica-dub et parvenant à tenir une rythmique soutenue sans pour autant tomber dans le dansant. Déjà croisé sur la compilation Bip-Hop Generation v.2, le chicagoan Warmdesk livre ensuite un morceau anecdotique, tentant laborieusement de reprendre les canons de l’electronica-dub édictés par Electric Birds. On ne sera pas davantage emballés par le titre de Sagan, groupe formé par Blevin Blectum, Jay Lesser et Ryan Junell.
En revanche, on fera une agréable découverte avec l’argentin Emisor qui parvient à incorporer sans problèmes des éléments électroniques (glitchs, craquements, grésillements) à des morceaux de jazz pour en faire des pièces hybrides et plutôt intéressantes. De même, on prêtera attention aux titres de Bizz Circuits et sa techno minimaliste dans la droite ligne du label Ritornell sur lequel il a déjà sévit. Le disque se termine par une longue plage de Pan AmericanMark Nelson superpose boucles et samples pour créer une atmosphère à la fois chaleureuse et oppressante.

Globalement moins bon que le premier tome, ce second volume de la série Night Owls vaut surtout pour les titres d’Electric Birds et de Pan American et la découverte d’Emisor et de Bizz Circuits.

François Bousquet
le 18/11/2002

À lire également

Klimek
Music To Fall Asleep
(Kompakt)
Electric Birds
Gradations
(Mille Plateaux)
Klimek
Dedications
(Anticipate Recordings)
24/11/2018
Festival BBmix 2018 (...)
(Carré Bellefeuille)