K.K. Null - Mitsuru Tabata - Government Alpha + Richard Walker

 date du concert

10/12/2001

 salle

Instants Chavirés,
Montreuil

 tags

Instants Chavirés / KK Null / Mitsuru Tabata

 liens

KK Null
Instants Chavirés

 dans la même rubrique
06/05/2019
Yndi Halda / Staghorn
(Supersonic)
25/04/2019
Lali Puna / Surma
(Petit Bain)
31/03/2019
Piano Day 2019 : Émilie Levienaise-Farrouch
(Lafayette Anticipations)

Satanic Porno Cult Pop :

Trio composé d’un jeune homme qui s’occupe d’une boîte à rythmes en sautillant sur place, d’un type qui fait de la musique de cow-boy avec sa bouche, et d’un troisième larron qui commence par se cacher derrière le rideau en fond de scène, avant de finir debout sur un ampli, ou il lance des interjections avec un phrasé hip-hop.
C’est sympathique, mais on en fait vite le tour.

Les concerts suivants présentent des projets solos ou annexes des trois membres de Monster DVD qui ont joué la veille au Batofar.

Government Alpha + Richard Walker :

Duo entre le guitariste anglais en vacances de son groupe Amp (sur Kranky, lié à des groupes comme Flying Saucer Attack, Crescent ou Third Eye Foundation) et le jeune bruitiste japonais. Richard Amp use d’archets, de tournevis et de couteaux pour faire résonner son instrument, en y ajoutant des samples qui évoquent Third Eye Foundation, tous les sons produits passant ensuite par plusieurs pédales d’effet. Cela crée de longues nappes sonores pleine de distorsion.
La musique de Yoshida est très mélodique si on le compare à d’autres musiciens noise, et ses boucles hypnotiques viennent troubler les longues plages de guitare.

Mitsuru Tabata :

Court solo de guitare (15 minutes) ou le guitariste de Zeni Geva enchaîne les larsens, avec en bruit de fond les boucles qu’il enregistre sur une pédale delay. Il utilise de nombreuses pédales d’effet, et sautille de l’une à l’autre en grattant (au sens littéral) son instrument.
A la demande du public, il revient pour un rappel, n’arrive plus à rebrancher ses pédales, et relie directement la guitare à l’ampli pour effectuer un standard très rock.

K.K. Null :

Il joue ce soir uniquement de ses appareillages électroniques qu’il appelle "nullsonic", et qui consistent en deux boîtiers d’effets à écran tactile. Il joue donc avec des samples méconnaissables, qu’il triture à l’envie d’une main, rajoutant des petits bruits en tapotant sur le deuxième écran.

Bertrand Le Saux, Soizig Le Calvez
le 14/12/2001

À lire également

06/04/2013
Présences Electronique
(Le 104)
15/06/2001
Kevin Drumm - K.K. (...)
(SonarMacba)
27/03/2008
Présences Electronique
(Maison de la Radio)
15/03/2009
Présences Electronique
(Le 104)