Styrofoam

Ep2

(Rocket Racer / Import)

 date de sortie

04/11/2002

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Electronica / Rocket Racer / Styrofoam

 liens

Styrofoam
Rocket Racer

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Belle idée que celle du label californien Rocket Racer : faire une série de EP, pressés sur des CD 3", tirés chacun à 700 exemplaires, avec comme seule contrainte pour les musiciens une durée imposée de vingt minutes. Deuxième artiste à se prêter au jeu de la structure de San Diego, Styrofoam s’en sort particulièrement bien.

Le EP s’ouvre avec Bad Natured, beau morceau à la rythmique martelée, presque industrielle et aux nappes et mélodies toujours aussi soignées. On retrouve donc l’electronica soignée à laquelle Arne Van Petegem nous avait habitués, ce titre étant dans la droite ligne de son dernier album (A Short Album About Murder), sorti l’an passé sur Morr. Même si les sonorités peuvent paraître, de prime abord, dures, voire peu accueillantes, l’adjonction de notes provenant d’un piano électronisé et le contraste qui en résulte les rend presque sympathiques.
Un peu différent de ce qu’il pouvait faire auparavant, Break the Floor concasse encore davantage les sonorités et troncature les rythmiques. Un travail notable est également porté sur le chant : pendant qu’une voix est hachée, ne produisant que des bribes de phrase, l’autre est laissée dans sa continuité et son intégralité. Nous offrant ensuite sa version de I Come and Stand at Every Door, traditionnel repris, en leur temps, par The Byrds, Styrofoam se fait plus onirique et plus mélancolique.
On termine avec la version chantée de Bad Natured, qu’on avait déjà appréciée lors de son concert à la Maroquinerie en première partie de The Notwist en février dernier, où la voix de Stijn Claes vient tranquillement se poser sur le morceau initial dont les rythmiques ont été aplanies et rendues plus incidieuses.

François Bousquet
le 10/12/2002

À lire également

Fat Jon & Styrofoam
The Same Channel
(Morr Music)
Styrofoam
I’m What’s There
(Morr Music)
12/09/2002
Styrofoam - Monguito (...)
(Batofar)
Styrofoam
A Thousand Words
(Nettwerk)