Lali Puna

Faking the Books

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

20/04/2004

 genre

Electronique

 style

Pop

 appréciation

 tags

Lali Puna / Morr Music / Pop

 liens

Lali Puna
Morr Music

 autres disques récents
Zachary Paul
A Meditation On Discord
(Touch)
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)

Deux ans et demi après le bien fade Scary World Theory qui lui avait valu la reconnaissance du grand public et après un EP plutôt probant paru l’an passé, le groupe mené par Valerie Trebeljahr nous livre son troisième album qui, s’il ne nous convainc pas autant que leur premier effort, s’avère moins désastreux que leur deuxième long-format.

Optant plus fréquemment que par le passé pour une approche indie-pop (guitares saturées sur le refrain, chant plus assuré, structure classique des morceaux), les allemands intéressent davantage que quand ils se complaisaient dans une électro-pop saumâtre. Si on pourrait reprocher leur trop grande facilité à des morceaux comme Call 1-800-Fear ou Micronomic, qui peuvent sembler calibrés pour les ondes (placés en début de disque qui plus est), on préfèrera encore la vivacité de ces titres et leur caractère gentiment addictif à la mièvrerie écœurante de la majeure partie des chansons de Scary World Theory. Sachant par ailleurs offrir quelques plages moins enlevées (la ballade Small Things, Alienation et sa rythmique soignée) ou un instrumental pas désagréable (People I Know), Lali Puna souffre quand même, à compter des deux-tiers de l’album, d’un manque de renouvellement ; les chansons se suivant, basés majoritairement sur la même structure, sans que l’écoute ne soit troublée ni vivifiée.

Avec Faking the Books, Lali Puna nous semble donc être arrivé à un point d’équilibre : capable de produire des chansons immédiatement radio-diffusables, le groupe peut également livrer des titres moins évidents et prendre quelques risques (parfaitement calculés, au demeurant). N’ayant plus grand chose à voir avec la formation qu’on a connu il y a près de cinq ans, le groupe allemand assume à présent son statut de fer de lance de l’électro-pop, sûr de son fait, lucide quand à ses capacités et aux attentes qu’il suscite : un « honnête groupe mineur » pourrait-on dire, en plagiant d’autres publications.

François Bousquet
le 18/04/2004

À lire également

Herrmann & Kleine
Our Noise
(Morr Music)
12/02/2016
Soirée Morr Music : (...)
(Petit Bain)
Tarwater
Spider Smile
(Morr Music)
Isan
Meet Next Life
(Morr Music)