V/A

Carte Postale présente... CAP

(Carte Postale Records / Import)

 date de sortie

31/03/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

A.N.A.L.E.P.T. / aMute / Carte Postale Records / Nim / Pi8 / Sullen Memory / Wixel

 liens

aMute
Carte Postale Records

 autres disques récents
Ståle Storløkken
The Haze Of Sleeplessness
(Hubro)
Arovane + Porya Hatami
C.H.R.O.N.O.S.
(Karl Records)
Tomoyoshi Date + Stijn Hüwels
Hochu-Ekki-Tou
(Home Normal)
Proem
Until Here For Years
(n5MD)

Le label belge Carte Postale connaît une intense activité depuis ce début d’année. Le nombre d’artistes hébergés augmente régulièrement, les performances live se multiplient et l’attention est de plus en plus attirée par leurs productions exigeantes mais néanmoins accessibles et toujours de très haute tenue. Pour présenter le label, il n’est qu’à les citer eux-mêmes : "un micro-label belge indépendant qui puise sa raison d’être dans la découverte d’artistes animés par l’envie de partager leurs émotions avec un public ouvert aux musiques alternatives, expérimentales mais toujours mélodieuses. Que ce soit en electronica, en post-rock ou en pop, Carte Postale privilégie la qualité à la quantité en tentant d’apporter une certaine esthétique sonore et visuelle à ses productions qui seront pressées à très peu d’exemplaires".

Cette compilation vient dès lors à point nommé pour faire connaître cette dynamique et sympathique structure et présenter les multiples talents auxquels elle permet de s’épanouir. Le groupe Sweek, dont l’album The Shooting Star’s Sigh... et les apparitions live ont séduit de nombreux fans de post-rock, fait office de locomotive du label mais est ici absent. La tonalité générale est en effet à l’electronica douce, calme et contemplative, aux mélodies brumeuses et fragiles, aux cliquetis délicats. L’homogénéité du disque est remarquable, s’agissant d’une compilation de ce type, preuve que les choix du label s’opèrent avec discernement, intelligence et vision constructive. L’heure est ici à la rêverie mélancolique, à l’abandon de soi dans un univers éthéré, un cocon reposant et enivrant.

Il serait illusoire de vouloir décrire par le menu les 15 titres de ce disque touffu et jouissif. Contentons-nous d’attirer l’attention sur les artistes qui, de par les morceaux ici représentés, nous paraissent les plus percutants et prometteurs : Wixel et ses climats éthérés, déjà appréciés lors du festival Rhâââ Lovely en avril, Any Drap et son Réveil brutal en douce quiétude hivernale, Musiques Automobiles et sa combinaison de roulements et tintements, Jumbo Jet avec une tonalité plus ambient introspective, auquel répond le Cac rythmé et lancinant de Tronixx Swift Code. La seconde moitié du disque ne voit pas la qualité faiblir, proposant notamment les craquements percutants de Loam, la complainte naïve de Nim, l’ambient chaloupée de Sullen Memory et le final par Vancouver dont le What Can I Do exprime une tonalité quelque peu différente, plus chaude, comme une sorte de jazztronica où la voix évoque Jonathan Donahue ou Jeff Buckley.

Les deux artistes les plus marquants du label sont à notre sens aMute et Pi8, dont nous avons déjà eu l’occasion d’écrire le plus grand bien. Le premier, dont l’album A Hundred Dry Trees vient de sortir sur l’excellent label Intr_version, nous offre ici un long Pallier ou déséquilibre de toute beauté, fait de notes de guitare clairsemées sur un tapis de cliquetis et de glitches duveteux. L’oeuvre du second ici présente, Hee Jung, est peut-être selon nous le chef-d’oeuvre du disque et également l’un des moments les plus intenses de ses prestations live. Cette longue pièce d’electronica foisonnante commence doucement avant de laisser une mélodie imparable, quoiqu’assez classique, nous envelopper littéralement. Ce plaisir d’écoute peut désormais être pleinement atteint grâce à l’album DVD Meet Lucile, dernière sortie en date chez Carte Postale, où le talent de musicien de Pi8 s’agrémente des visuels émouvants de sa compagne Yungi.

Voici donc un disque homogène et très convaincant, véritable carte de visite d’un label intègre géré par des passionnés compétents et sympathiques, dont le moindre des mérites n’est pas de redonner foi dans les initiatives wallonnes et les multiples talents impressionnants qui peuplent nos contrées. Cette homogénéité va de pair avec une certaine uniformité de ton, mais l’on passe avec grand plaisir une heure et quart à contempler ces paysages reposants et mélancoliques. Nous ne pouvons que souhaiter au label le maximum de succès à l’avenir.

Gilles Genicot
le 10/06/2004

À lire également

A.N.A.L.E.P.T.
Flaw
(Carte Postale Records)
Sweek
The Shooting Star’s Sigh...
(Carte Postale Records)
28/04/2004
Soirée Intr_version : (...)
(Ferme du Biéreau)
V/A
The Noise & The City
(Autres Directions in Music)