Margo

The Catnap Remixed

(Peter I’m Flying !)

 date de sortie

00/04/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Laudanum / Margo / Mils / Monogram / Peter I’m Flying ! / Schneider TM / Styrofoam / Teamforest / Tomas Jirku

 liens

Schneider TM
Styrofoam
Tomas Jirku
Teamforest
Margo
Laudanum
Peter I’m Flying !

 autres disques récents
Zachary Paul
A Meditation On Discord
(Touch)
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)

Régulièrement vu en concert, ce jeune groupe nous a rapidement conquis par la fragilité et la douceur de leur musique, et un mélange entre électronique et acoustique qui au fil du temps s’est affiné. En attendant le deuxième album, voici presque en cadeau, histoire de nous faire patienter, un album de remixes basé sur les morceaux de The Catnap, leur premier album.

On a tout de suite un coup de coeur pour l’objet, packaging fait main qui donne l’impression de sortir tout droit de leur home sweet home. Carton poinçonné et graphisme épuré renferment une pochette plastique abritant le CD. La liste des remixeurs qui figurent au dos de la pochette nous laissent également présager du meilleur puisque l’on y retrouve Schneider Tm, Laudanum, Tomas Jirku, Styrofoam, Mils ou encore Monogram.
La musique de Margo contient des voix et s’articule autour d’un format assez pop. Les remixes de morceaux pop ne sont souvent qu’une petite adaptation, une rythmique un peu plus relevée, quelques effets supplémentaires notamment sur la voix pour accentuer telle ou telle ambiance ou émotion que pourrait évoquer le morceau. Il est difficile de passer à côté, et ici encore on trouve de nombreuses relectures que l’on trouvera un peu trop proche de la version originale. C’est le cas de Iso 68 et de Margo qui manque sûrement d’un peu de recul mais dont on aurait aimé une grosse surprise, les voir remixer leur propre musique aurait pu être très intéressant. Teamforest essaye de se démarquer avec une orchestration assez particulière, très chaleureuse, mais la sauce a du mal à prendre. Quitte à rester très pop, autant opter pour la version de Prester qui nous apparaît comme la plus originale puisque celui-ci, à partir d’une version studio, nous donne l’impression de produire la version amateur, faite maison avec peu de moyen, sur un 4 pistes, une voix enregistrée dans la pièce d’à côté et des larsens. Surprenant !
Pour rester dans la veine électro-pop, on enchaînera avec Laudanum et Schneider Tm qui produisent des versions plus punchy que les originaux, une électronique plus riche, et une voix passée au vocoder chez l’allemand.

Les autres artistes s’éloignent davantage des versions originales et s’approprient réellement les morceaux de Margo. Suivons la même logique que précédemment en commençant par ceux qui restent proches de l’univers du groupe. Ce sera d’abord Styrofoam qui, comme de nombreux autres artistes ici présents, accentue la douceur avec ajout de nappes et gros effets (reverb, delay) sur la voix. Le résultat est fort réussi, et carrément planant. C’est ici également que l’on trouvera le plus gros travail sur le traitement de la voix de Mélanie Massons, ou les compositions les plus pointillistes. Wasteland par exemple qui cale des bruits saturés dans sa rythmique, puis joue d’un effet de syncope sur la voix. Un peu la même chose pour Mils qui sur des piaillements électroniques passe légèrement la voix au vocoder avant de lui faire subir un joli effet de hachage.
Pour finir, parti pris radical pour trois artistes qui signent certainement les plus belles versions de cet album. Ce n’est sûrement pas un hasard si deux de ces morceaux ouvrent et clôturent l’album. Ouverture pour Broker/Dealer avec une sublime pièce minimale techno, un véritable tube ponctué de syllabes de la chanson qui récréent une mélodie. Original, efficace, et surprenant de maîtrise. Tomas Jirku quant à lui reste assez pop, mais nous propose une version années 80 très rythmée avec sonorités électroniques très franches. C’est Monogram qui clôture l’album avec un "Moon Mix" de Warm, qui porte bien son nom : ambient lunaire, voix dédoublée, grosse nappe basse, et un bleep de temps en temps. Minimal, épuré, allant directement à l’essentiel.

Si la qualité des remixes (en tant que tel) est assez variable, les pièces originales sont suffisamment bonnes pour que de toute façon chaque morceau provoque son petit effet. Si l’on ajoute a cela quelques morceaux sublimes, ce disque se révèle vite indispensable.

Disponible directement auprès du label pour 10€, port compris.

Fabrice ALLARD
le 10/06/2004

À lire également

Styrofoam
I’m What’s There
(Morr Music)
Múm
Please smile my noise bleed
(Morr Music)
27/06/2007
Siestes Electroniques
(Cour de la DRAC)
Melodium
A possible way of spending time
(Peter I’m Flying !)