Charles Atlas

Fabricate

(Audraglint / Import)

 date de sortie

28/06/2004

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Audraglint / Benge / Casino vs Japan / Charles Atlas / Electronica / Isan / Magnetophone / Marconi Union / Robin Saville / Stendec / Sybarite

 liens

Isan
Benge
Sybarite
Charles Atlas
Audraglint
Robin Saville

 autres disques récents
Markus Mehr
Dyschronia
(Hidden Shoal Recordings)
Asfast
Peace In Drifts
(Ventil)
Giulio Aldinucci & Francis M. Gri
Segmenti
(KrysaliSound)
Yann Novak
Surroundings
(Line)

Attendu depuis plus d’un an, voici enfin que nous parvient Fabricate, album de remixes des titres de Worsted Weight, meilleur album de Charles Atlas à ce jour. La beauté de cet album conjuguée au prestige des artistes invités à retravailler les morceaux du trio américain (Sybarite, Casino vs Japan, Isan, Stendec, Pram, Magnetophone, etc…) laissait augurer un résultat particulièrement intéressant.

Malheureusement, et on s’en rend compte dès le titre d’ouverture (Sun with Teeth remixé par Sybarite), les artistes se sont complètement emparés, jusqu’à la vampirisation, des morceaux originaux, ne permettant plus à l’auditeur de les reconnaître (seul The Deadest Bar retravaillé par Marconi Union et One Foot Under sont identifiables), livrant, en lieu et place, des titres qui auraient fort bien pu figurer sur leurs propres disques. Si l’on n’attend pas d’un album de remixes qu’il ne soit qu’un empilement de morceaux immédiatement reconnaissables, auxquels une simple boîte à rythmes a été ajoutée ou bien dont le tempo a été ralenti, on souhaite quand même y retrouver des traces des pièces qui ont servi de base au travail des remixeurs. Or, ici, on se trouve davantage devant une compilation electronica que devant un véritable travail de remix.
Se mettant alors à écouter Fabricate à partir de ce postulat, on égrène les morceaux les uns après les autres comme autant de titres significatifs de leurs auteurs, sans pour autant qu’il s’agisse des meilleurs que ceux-ci nous aient offerts : Casino vs Japan fait dans l’electronica classique, limite plagiat de Boards of Canada ; Pram dans son électro-pop mélancolique coutumière et Magnetophone dans son electronica aux sonorités métalliques traditionnelle. Cependant, Isan (sur Elysium) et Stendec savent nous déconcerter quelque peu en proposant des morceaux au tempo plus alangui que ce qu’ils nous offrent d’habitude, même si on n’y retrouve pas la magie qui habite d’ordinaire leurs productions.

En définitive, Fabricate se révèle donc être soit un disque de remixes qui passe à côté de son sujet, soit une compilation plutôt faible, mais dans tous les cas une déception.

François Bousquet
le 22/07/2004

À lire également

Benge
I am 9
(Expanding Records)
V/A
The Condition of Musak
(Expanding Records)
du 26/10/2006 au 27/10/2006
Project 101 fête ses (...)
(Project 101)
V/A
Hotel Stadt Berlin
(a.d.s.r., City Centre Offices, Din, Hey Records, Lux Nigra, Morr Music)