Multiplex

With Hands and Feet

(Multidisc / Import)

 date de sortie

00/06/2004

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Decadnids / Dictaphone / Digitonal / Electronica / Fizzarum / Multidisc / Multiplex / Novel 23 / Proem / Safety Scissors / Shitmat

 liens

Fizzarum
Digitonal
Novel 23
Multiplex
Proem
Dictaphone

 autres disques récents
Orchard
Serendipity
(Ici d’Ailleurs)
Kyoka
SH
(Raster-Noton)
eRikm
Doubse Hystérie
(Monotype Records)
Borosilicate Purl
Coalescence
(Autoproduit)

Le hasard fait bizarrement les choses. Il s’agit ici de la deuxième chronique d’un CD de Multiplex, et pour la deuxième fois il s’agit en fait de remixes de morceaux composés par les deux frères Dormon. Mais contrairement à Mixt qui était une véritable compilation de remixes, With Hands and Feet se rapproche du EP avec le premier morceau composé par le duo, suivi de neuf remixes de ce même titre. Le tout sort sur Multidisc, label créé par le groupe.

On commence donc par Multiplex, groupe notamment présent chez Toytronic avec l’album Pinghaus Frequencies, qui délivre habituellement, et on n’y échappe pas ici, une electronica mélodique relativement classique, mais de très bonne facture, sachant distillé des ambiances suffisamment variées à partir d’une recette qui a fait ses preuves. Ce premier morceau, With Hands and Feet, ne donnera qu’un petit aperçu à ceux qui découvriraient le groupe ici, mais pas le plus mauvais. Richesse mélodique assez impressionnante, celles-ci prenant le relais l’une de l’autre, se superposant, avec à chaque fois une sonorité différente. Plusieurs niveaux d’écoute donc, avec pour dominante une petite mélodie aux connotations asiatiques, le tout sur des rythmiques crunchy mais discrètes.

Le groupe a convoqué du beau monde pour les remixes, mais en restant globalement dans le même univers, ce qui ajoute en cohérence, ne donnant pas l’impression d’écouter une simple compilation. Par contre on aurait pu craindre une certaine redite en proposant neuf remixes d’un même morceau, mais étonnamment on est bien loin de cet écueil. Peut-être est-ce du à la richesse mélodique du morceau original, chaque remixeur pouvant choisir de mettre en avant telle ou telle mélodie pour sa version. Pour rester dans l’univers du groupe, on commencera par Digitonal voisin de label qui une fois encore délivre une electronica aux mélodies de violons, mais reste assez grossier en comparaison à Murcof. Proem ensuite, moins connu, est un artiste que l’on retrouve sur le label américain Merck, aux côté de Lackluster par exemple, ou sur des compilation Toytronic ou Neo Ouija. Même famille donc, avec une très belle version, douce, feutrée, et une rythmique typique du genre. Jolie découverte ensuite avec Decadnids, mélangeant superbes notes éclatantes, graves nappes glissantes, soit une douceur qui tranche avec une rythmique electronica assez dure et de discrets samples vocaux apportant un petit côté hip-hop.
Moins surprenant ensuite, des valeurs sûres venues de Russie avec Fizzarum et Novel 23, downtempo onirique pour les premiers, le second nous offrant un titre dans le même esprit que la version originale, avec rythmique plus marquée et cette même mélodie aux consonances asiatiques.

On terminera avec trois artistes un peu plus éloignés de ce genre musical. Safety Scissors reste fidèle à lui-même avec des mélodies hachées, hoquetantes, pour un résultat ludique et sautillant. Plus surprenant, la présence de Shitmat pour deux versions. Une première très proche de ce que l’on connaît de lui, rythmique ultra-rapide, syncopée, une sorte de jungle épileptique avec des éléments mélodiques plutôt ludiques. Mais il parvient sur un excellent deuxième remix à mêler ses rythmiques aux discrets éléments mélodiques d’origine, formant une electronica énergique et mystérieuse.
Pour finir, Dictaphone, avec une douce version où les guitares prennent le relais mélodique aux machines, quelques voix brouillées au loin, et une rythmique timide.

Pour ce qui est présenté comme un EP avec neuf remixes d’un même morceau, With Hands and Feet s’en sort à merveille. Les remixes sont très variés tout en restant cohérent, dans l’univers musical du groupe, nous donnant même l’impression d’écouter divers morceaux de Multiplex. Assurément une belle réussite.

Fabrice ALLARD
le 26/08/2004

À lire également

V/A
Amµnition
(Planet Mu)
Digitonal
In Silence (EP)
(Cactus Island Recordings)
06/12/2003
Festival Octopus 2003 :
(Centre Pompidou)
V/A
Brittle Behaviour
(Cactus Island Recordings)