The Go Find

Miami

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

13/09/2004

 genre

Electronique

 style

Pop

 appréciation

 tags

Morr Music / Pop / The Go Find

 liens

The Go Find
Morr Music

 autres disques récents
Zachary Paul
A Meditation On Discord
(Touch)
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)

Nouvelle signature Morr Music, le belge Dieter Sermeus signe, sous le pseudonyme The Go Find, un premier album d’électro-pop guère convaincant.

Dès le morceau d’ouverture, on est plongé dans l’ambiance générale du disque : instruments légèrement saturés, voix monotone, refrain accrocheur, breaks efficaces. Bande-son idéale des conducteurs de cabriolet, Miami arrive un peu tard, l’été se terminant, mais ne manquera pas de ravir ceux qui cherchaient un pendant masculin à Lali Puna. Globalement plutôt inoffensif, le disque se fait parfois agaçant quand il se noie dans des effets démonstratifs (superposition de deux pistes vocales dans Summer Guest, basse digitalisée dans Bleeding Heart).
L’écoute du disque ne nous demandant pas vraiment une attention soutenue, on se dirige vers la pochette où l’on apprend qu’Arne Van Petegem a arrangé, enregistré et produit cet album. On se demande alors ce qu’est venu faire ici celui qui, sous le nom de Tin Foil Star ou Styrofoam, a su nous procurer tant de plaisir (malgré son décevant dernier album) ; son amitié avec Sermeus et leur « belgitude » commune l’auraient-elles égaré ?

Oublié aussitôt que terminé, ce premier disque de The Go Find vient, dès sa dernière note, rejoindre la déjà trop nombreuse liste de ces disques électro-pop insignifiants que Morr Music s’évertue à publier (alors que le label berlinois peut faire preuve de tellement de discernement par ailleurs…).

François Bousquet
le 13/09/2004

À lire également

Spirit Fest
s/t
(Morr Music)
Isan
Glow In The Dark Safari Set
(Morr Music)
The Year Of
Slow Days
(Morr Music)
V/A
Hotel Stadt Berlin
(a.d.s.r., City Centre Offices, Din, Hey Records, Lux Nigra, Morr Music)