V/A

Amµnition

(Planet Mu / La Baleine)

 date de sortie

22/09/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Ambulance / Chevron / Datach’i / dDamage / Lexaunculpt / Planet Mu / Shitmat / The Gasman / Venetian Snares

 liens

dDamage
Venetian Snares
Planet Mu

 autres disques récents
Tim Linghaus
About B. (Memory Sketches B-Sides Recordings)
(Sound in Silence)
Sylvain Chauveau
Pianisme
(Sub Rosa)
Amp
Entangled Time
(Sound in Silence)
Joel Tammik
Imaginary Rivers
(TXT Recordings)

Après sa double compilation Children of Mu sortie avant l’été, Planet Mu attaque cette rentrée avec ce qui s’apparente à tout point du vue à un CD sampler du label : rempli à ras bord (près de 80 minutes de musique), un prix réduit, et pas moins de 34 morceaux mixés par Mike Paradinas, le boss du label, donnant une vision globale de celui-ci.

Ca commence très fort avec 6 morceaux de Venetian Snares, d’abord très electronica à la manière d’Aphex Twin, puis passant par sa veine jazzy avec l’inédit Whiskydrunk, et l’incursion d’éléments pop avec un extrait de The Chocolate Wheelchair Album. Après quelques changements de styles - l’électro-ragga-rock de Chevron, la cassure ambient électro-acoustique de The Gasman, et l’harsh-electronica de Datach’I - le disque s’attarde sur trois morceaux électro-rock noisy. Deux titres de Hellfish, assez sauvages et terriblement efficaces, le troisième étant de Rude Ass Tinker, encore un side-project de Mike Paradinas.
Nouvel interlude ambient assuré par The Gasman, un artiste vraiment à part chez Planet Mu qui semble ici largement inspiré par Philip Glass, jouant sur des répétitions de choeurs, et on aborde une longue série jungle-breakcore avec 4 titres de Remarc que l’on découvre ici mais qui ne délivre qu’une jungle classique avec chant ragga et rythmiques acoustiques syncopées. L’enchaînement est tout à fait logique avec 4 morceaux de Shitmat dont on parlait récemment, mais où l’humour qui nous avait séduit a ici disparu... On retiendra quand même le superbe Dis Dancehall Ting is Better Than That T.V. Ting Tony avec ses envolées de voix éthérées. On découvre ensuite Hawerchunk qui semble vouloir casser le style breakcore en calmant le jeu, optant pour un son plus épuré, mais sans nous convaincre totalement.
Avant de revenir à un son plus electronica, on retrouve nos parisiens de dDamage avec un très beau titre, calme et mélancolique, avec voix féminine filtrée, extrait d’un vinyle prévu pour novembre. Très beau final ensuite avec Lexaunculpt et son electronica néo-classique (solo de piano et bruitages qui fusent au second plan), les irlandais de Ambulance et une electronica riche, foisonnante, fine et efficace dans cette version live d’un titre de leur album. Entre deux morceaux, quelques interludes de Speedranch ^ Janskynoise dans un style qu’on ne leur connaissait pas, puis retour sur l’ambient de The Gasman et clôture du disque par Lexaunculpt qui s’essaye aux cordes pour un final ambient où celles-ci menacent de se rompre, ponctuées de quelques bleeps.

Une compilation rondement menée, donnant plutôt un bon aperçu du label, mélangeant à la fois les valeurs sûres et les nouveaux espoirs.

Fabrice ALLARD
le 07/10/2004

À lire également

Stuntman5
Akolabuzi Sequels
(Collectif Effervescence)
Ambulance
The Curse of Vale Do Lobo
(Planet Mu)
Venetian Snares
Filth
(Planet Mu)
V/A
Active Suspension vs Clapping Music
(Active Suspension)