V/A

Fork Ends

(Audio Dregs / Import)

 date de sortie

00/09/2004

 genre

Electronique

 style

 appréciation

 tags

Audio Dregs / Baïkonour / E*Rock / E*Vax / F.S. Blumm / Flim / frz / Greg Davis / Guido Möbius / Kazumasa Hashimoto / Lineland / Lullatone / Nice Nice / Nudge / Strategy / Un Caddie Renversé dans l’Herbe / Valet

 liens

E*Vax
Greg Davis
Lullatone
Nudge
Kazumasa Hashimoto
Strategy
F.S. Blumm
E*Rock
Un Caddie Renversé dans l’Herbe
Audio Dregs
Valet
Guido Möbius

 autres disques récents
Yellow6
About The Journey
(Sound in Silence)
Svarte Greiner
Apart
(Miasmah)
Dmitry Evgrafov
Comprehension Of Light
(130701)
Nicola Ratti
The Collection
(Room40)

Trois ans après For Friends, compilation sortie conjointement avec Tomlab, Audio Dregs nous livre une nouvelle somme, présentant la totalité des artistes de son catalogue plus quelques artistes amis.

C’est F.S. Blumm qui ouvre le disque avec un titre entre math-rock alangui et travail sur les textures ; mettant en place des idées plutôt bonnes, Bedvanilla Further s’avère être trop court pour prendre toute sa dimension. Juste après, Lullatone livre, comme à son habitude, un morceau d’electronica ludique, frais et sympathique, bien qu’inoffensif. Greg Davis arrive enfin à reproduire sur disque, dans la première partie de Regional Potato Chips, le savant mélange entre textures et mélodies qu’il développe sur scène (là où la majeure partie de ses enregistrements mettaient trop en avant une drill-electronica lassante) ; dans la seconde moitié du titre, c’est un morceau beaucoup plus pop qui se dévoile, rompant de manière assez amusante le fil qui était en train de tranquillement se dérouler.
Plusieurs premières rencontres ensuite : Nudge (qui officient principalement sur Tigerbeat6 mais qu’on avait pu voir à l’œuvre sur l’album de remixes de Charles Atlas) pour une electronica-ambient pas désagréable, Flim (habitué de Tomlab) pour une electronica enjouée, Nice Nice (un album en 2003 sur Temporary Residence Limited) pour un post-rock mélancolique aux intéressants apports électroniques, Guido Möbius pour une folk-electronica usante, Honey pour un mélange peu emballant entre math-rock et electronica sombre et Kazumasa Hashimoto (un album, entre autres, sur Plop) pour un habile solo de clarinette disposé sur une plage composite.
Retour en terres connues pour la fin de Fork Ends. C’est tout d’abord E*Rock, qu’on a connu plus convaincant, qui officie avant de laisse la place à Baïkonour (jeune Français déjà croisé sur des maxis sur Melodic) qui propose une electronica fortement évocatrice (ambiance « spatiale », notes comme « suspendues ») et assez probante. On revient vers une electronica mélodique plus traditionnelle (rythmique précise, mélodie poppy) avec Lineland puis, dans un registre moins guilleret, Frz (décidément, les Français font bonne figure sur cette compilation) et, dans un registre plus bricolé, Un Caddie Renversé dans l’Herbe. L’atmosphère s’assombrit et se densifie avec Strategy (un album sur Kranky, l’an passé, pour ce membre de Nudge) et son electronica au beat marqué et à la tourmente portée en étendard. Enfin, E*Vax s’associe à Supersprite pour un résultat assez en dessous de ce qu’ont pu nous proposer, par le passé, les deux artistes chacun de leur côté.

Quelques moments plus faibles donc sur ce disque mais également d’agréables passages, une compilation dans la moyenne de ce qui peut se faire en la matière : ni indispensable, ni inutile ; pratique pour ceux qui voudraient découvrir le label mais finalement moins intéressante que For Friends.

François Bousquet
le 27/02/2005

À lire également

Minotaur Shock
Amateur Dramatics
(Audio Dregs)
V/A
Grounded Sound
(Grounded Records)
V/A
Display Parties
(Optical Sound & Aspic Records)
F.S. Blumm
Summer Kling
(Morr Music)