F.S. Blumm

Zweite Meer

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

11/04/2005

 genre

Rock

 style

Folk / Post-Rock

 appréciation

 tags

David Grubbs / F.S. Blumm / Folk / Morr Music / Post-Rock

 liens

F.S. Blumm
Morr Music

 autres disques récents
Spirit Fest
s/t
(Morr Music)
Robert Curgenven
Climata
(Dragon’s Eye Recordings)
F.S. Blumm
Welcome
(Karaoke Kalk)
Gregg Kowalsky
L’Orange, L’Orange
(Mexican Summer)

Accélérant son rythme de production (d’ordinaire, il nous livre un album par an, à l’automne), Frank Schültge Blumm sort son nouveau disque cinq mois après le dernier et, ce qui change aussi par rapport à ses habitudes, le publie sur un label qui l’a déjà accueilli par le passé : Morr Music, en l’occurrence.

Évoluant sans cesse, l’artiste allemand nous propose cette fois-ci un album fait de douze courtes pièces (entre deux et quatre minutes) où l’instrumentation est particulièrement dépouillée (guitare acoustique, Glockenspiel, mélodica) afin de mettre davantage l’accent sur les mélodies. En effet, la « mise à nu » des morceaux permet d’encore mieux apprécier le travail d’écriture de F.S. Blumm : délicatesse de la guitare pincée, grâce du vibraphone, luminosité de l’harmonica. Aidé en cela par plusieurs invités (dont son compère Harald « Sack » Ziegler) venant apporter, par leurs cuivres profonds, de la densité à certains morceaux, le musicien germanique livre un album à la fois teinté d’un soleil discret et bercé par la quiétude des soirées estivales.

Dès lors, on n’est guère surpris d’apprendre que Zweite Meer a été composé lors de la tournée américaine (Canada, Etats-Unis, Mexique) que Blumm effectua en compagnie de Greg Davis et e*rock en octobre 2003 : le Sud est bien la direction que prend cet album, allant toujours vers plus de luminosité, via un subtil jeu sur le clair-obscur musical. Si l’ensemble pourrait sembler un peu trop « propret », voire légèrement affecté, la démarche de l’Allemand est pourtant sincère et son honnêteté musicale n’est nullement à remettre en cause, ce disque, bien qu’assez « facile », s’inscrivant dans une discographie où le statu quo est banni depuis longtemps. Pour clore un album qui nous réconcilie avec Morr Music en cette année 2005, F.S. Blumm nous a réservé une surprise : un morceau chanté et, qui plus est, interprété par David Grubbs (Nachhall / Chroma Key) où toute l’instrumentation se met au diapason de l’ancien Gastr del Sol (quand il est dans sa veine folk).

François Bousquet
le 15/04/2005

À lire également

Lali Puna
Our Inventions
(Morr Music)
Masha Qrella
Analogies
(Morr Music)
V/A
For Friends
(Morr Music, Tomlab)
Telekinesis
12 Desperate Straight Lines
(Morr Music)