Piano Magic - Melmac

 date du concert

22/05/2002

 salle

Guinguette Pirate,
Paris

 tags

Guinguette Pirate / Melmac / Piano Magic

 liens

Melmac
Piano Magic
Guinguette Pirate

 dans la même rubrique
09/03/2017
Benoît Pioulard / Fragments
(Supersonic)
08/03/2017
Svarte Greiner
(Salon de Musique)
04/03/2017
Domotic
(Médiathèque Musicale de Paris)

Après une annulation lors de leur dernier passage prévu à la Guinguette Pirate, nous avons enfin eu l’occasion de découvrir Piano Magic en concert. La première partie était quant à elle assurée par Melmac que nous connaissons plutôt bien maintenant.

La salle est déjà bien remplie quand les frères Reverter commencent leur set par quelques notes de guitare sur lesquelles vient se superposer une nappe électronique, des ondes produites par un astre quelconque et captées dans l’espace ou par un radiotélescope. D’ailleurs c’est ici une constante, d’autres samples font référence à l’espace, que ce soit un extrait de 2001 l’Odyssée de l’espace où un reportage sur la transmission d’images par satellites. Si les propos collent plutôt bien à leur musique onirique, on regrettera l’usage régulier de longs samples en boucles. On trouvera d’ailleurs des voix d’enfants, comme souvent dans le post-rock français, ou des textes plus engagés qu’on avait déjà pu entendre lors d’une autre prestation.
Un concert très calme et très répétitif, peut-être un peu trop au risque de perdre l’attention d’une partie du public alors que ces ambiances étaient assez proche de la musique de Piano Magic.
Pour le reste, pas de grand changements, toujours quelques montées de guitare qui font toujours leur effet, et d’autres compositions plus minimaliste comme le Kiki de leur premier Ep.

On enchaîne avec Piano Magic qui débute de façon très surprenante : bruitages fait d’une nappe, de larsens, de cymbale free, de sifflements, puis une rythmique puissante fait son apparition. La voix est sombre, il s’agit d’une reprise de Joy Division, Exercise One. On s’apaisera juste après avec leur superbe No Closure extrait du non moins sublime Artists’ Rifles. On restera quelques temps dans ces ambiances de pop cotonneuse avec You & John are Birds toujours sur le même album. Le chanteur, Glen Johnson, se fait plutôt loquace en ce début de concert et nous annonce alors la sortie de leur prochain album avec une note d’humour vis à vis du prochain morceau que l’on va entendre en exclusivité. Malheureusement celui-ci n’atteint pas les meilleurs titre du précédent album même si le violon apporte un plus non négligeable.
Ils enchaîneront ensuite les titres sans faire de commentaires avant le dernier morceau. Pouvant difficilement quitter la scène vu la densité du public, ils simuleront le fait de s’absenter et de revenir pour le rappel. Le concert se clôturera ainsi avec Password qui se prolongera pendant plus de 8 minutes avec les guitares à fond à la façon de Mogwai.

Fabrice ALLARD
le 26/05/2002

À lire également

02/06/2014
Melmac
(Pop In)
Melmac
00:20:37
(PerversionMécanique)
14/12/2001
Melmac / Don Nino
(Instants Chavirés)
V/A
A Rocket Girl Compilation
(Rocket Girl)