Ultre

All The Darkness Has Gone To Details

(Audiobulb / COD&S Distribution)

 date de sortie

00/11/2006

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 tags

Audiobulb / Electronica / Ultre

 liens

Ultre
Audiobulb

 autres disques récents
Martijn Comes
Interrogation Of The Crystalline Sublime
(Moving Furniture Records)
Quentin Sirjacq
Companion
(Schole)
Altars Altars
Fragments
(Home Normal)
Simon Scott
Soundings
(Touch)

Ultre est le projet musical du nouveau venu Finn McNicholas, originaire de Sheffield, tout comme la petite structure sur laquelle sort ce premier album, lequel peut être à certains égards rapproché de certains disques Planet µ (par exemple ceux de Gasman ou Julian Fane qui furent vantés dans ces pages).

Ultre n’atteint toutefois pas la hauteur de ces références avec ces 12 pièces assez brèves, plus en forme de comptines que de grandes odyssées, aux climats bricolés mais plaisants. Le piano s’avère très présent, qu’il soit calme et frétillant (Scissors and Intervals), allié aux cordes (Pictures of Piano Notes), laissant la place à de sourdes déflagrations (Useless Nervous Minutes) ou combiné à des bruissements et des souffles (Nobodies Breaks)... Par moments, on s’aventure dans des terrains électroniques plus complexes dans les sonorités et les structures (In the Nerves), proches d’une electronica légère et ludique (Phrotos, Massive Things on Tiny Hands) ou convoquant une guitare presque post-rock (Hearings).

L’album est au final dominé par divers grincements, souffles et craquements veloutés. Il s’écoute agréablement mais il faut constater qu’il ne marque guère l’oreille, pour la même raison que celle constatée en live lors de la dernière Panoptica (où la musique du sieur McNicholas mettait en avant les fracassements, le disque s’avérant nettement plus calme) : manque de liant et de ligne directrice. Pris individuellement, les morceaux s’avèrent pour la plupart délicatement plaisants ; sur la longueur, l’album manque de cohérence et de précision dans sa construction. Probablement un péché de jeunesse qui pourra être amendé, car les idées sont bien là, demandant à être exploitées de manière plus probante.

Gilles Genicot
le 31/01/2007

À lire également

Glass Locus
Escapism
(Audiobulb)
Porya Hatami
Phone To Logos
(Audiobulb)
Melodium
Luminol
(Audiobulb)
Quiet Noise
Audible Life
(Audiobulb)