Route du Rock Hiver 2007 : Low / Paula Frazer & Tarnation / Working for a Nuclear Free City

 date du concert

17/02/2007

 salle

Omnibus,
Saint-Malo

 tags

Festival Route du Rock Hiver 2007 / Low / Omnibus / Paula Frazer / Tarnation / Working for a Nuclear Free City

 liens

Low
Festival Route du Rock Hiver 2007
Omnibus
Paula Frazer
Working for a Nuclear Free City

 dans la même rubrique
08/11/2018
Drone À Clochettes
(Alimentari)
04/11/2018
Festival Soy #16 : Keith Fullerton Whitman
(Musée d’Arts)
03/11/2018
Festival Soy #16 : Martina Lussi
(Musée d’Arts)
01/11/2018
Festival Soy #16 : Anne Müller / Saåad
(Museum d’histoire naturelle)

Deuxième soirée de cette édition hivernale avec deux groupes à l’affiche pour faire venir les vieux indie-popeux dont on doit faire un peu partie puisque nous sommes ici. Citons-les tout de suite, il s’agissait de Low et Tarnation.

Mais ne précipitons pas les choses, et commençons par une découverte avec Working for a Nuclear Free City. Ce jeune quatuor nous apparaît très appliqué, quelques notes ou bruitages tombent pile poil au bon moment, les mélodies sont soignées, c’est précis, mais très rock en même temps, plages de fureur entrecoupées d’un calme tendu avec une voix un peu trop haut perchée qui a un peu de mal à s’emporter. Dans le genre pop-rock, c’est plutôt bien fichu, on passe un bon moment, sans s’ennuyer. On n’ira pas chercher plus loin mais on aura plaisir à les revoir si l’on croise de nouveau leur chemin.

Plus attendu, voici Low qui prend place sur scène. On a toujours eu une relation assez étrange à Low, groupe que l’on a toujours trouvé excellent sur disque, mais nous ayant souvent déçu en concert, que ce soit parce que trop calme dans un environnement trop bruyant (Péniche 6-8), ou parce qu’on ne reconnaissait pas le groupe qu’on aimait lors de quelques envolées rock.
Débutant le concert par un titre extrêmement lent, voix douce qui s’envole gentiment avant de retomber vers une certaine noiceur, à laquelle une certaine rage fait logiquement suite. C’est un plaisir de retrouver ces chansons sombres, joliment torturées de Low, mais comme pour ne pas plomber l’atmosphère, elles ne représenteront qu’une partie du concert, entre deux envolées rock ou autres chansons plus légères qui nous donnerons l’impression d’écouter n’importe quel groupe pop.
Cela restera un beau concert, avec quelques surprises comme cette longue séquence façon post-rock épique, guitare saturées, mélodiques et répétitives pour une belle tension.

Séquence nostalgie ensuite, avec Paula Frazer & Tarnation. Bon, en théorie, Paula Frazer et Tarnation c’est un peu la même chose, mais ici la distinction pratique fut assez nette puisque l’américaine apparaît tour à tour solo ou accompagnée d’une bassiste et d’un batteur. Seule, on retrouve cette couleur folk et ses vocalises soyeuses. On est tout de suite conquis mais, comme on nous le fera remarquer un peu plus tard, c’est peut-être uniquement par nostalgie... En trio, pas de gros changement. Un peu plus d’ampleur dans le son, une voix parfois un peu plus grave, mais des chansons au tempo plus soutenu, plus enjouées avec ce timbre de voix toujours aussi séduisant. Qu’importe s’il ne s’agissait que de nostalgie, nous fumes véritablement conquis par cette prestation.

Pour finir, une nouvelle bande d’énervés avec les bordelais d’Adam Kesher. On restera le temps d’un morceau avant de fuire devant cette débauche de sons cheap-rock.

Fabrice ALLARD
le 10/06/2007

À lire également

17/02/2007
Route du Rock Hiver (...)
(Palais du Grand Large)
07/05/2013
Low / Mire Kay
(Maroquinerie)
16/02/2007
Route du Rock Hiver (...)
(Omnibus)
07/11/2000
Low - Gel :
(Maroquinerie)