Alog

Amateur

(Rune Grammofon / Differ-ant)

 date de sortie

23/04/2007

 genre

Rock

 style

Electronica / Expérimental / Folk

 appréciation

 écouter

5 MP3 (extraits)

 tags

Alog / Electronica / Expérimental / Folk / Phonophani / Rune Grammofon

 liens

Alog
Phonophani
Rune Grammofon

 autres disques récents
Moskus
Mirakler
(Hubro)
Tim Hecker
Konoyo
(Kranky)
Epic45
Through Broken Summer
(Wayside and Woodland Recordings)
kj
ex
(Dronarivm)

Pour leur quatrième véritable album, toujours sur Rune Grammofon, les Norvégiens d’Alog laissent de côté leur electronica faite de petites notes et de glitchs maîtrisés pour laisser place à une musique largement plus organique.

Déjà sur la fin de Miniatures, on avait ressenti le goût de Dag-Are Haugan et Espen Sommer Eide pour un free-folk formé par une guitare acoustique nerveuse, des sons empilés sans réelle dimension mélodique et l’improvisation comme ligne de conduite. Amateur choisit, dans cette lignée, de faire la part belle à ce genre musical (Son of King, A Throne for the Common Man, The Beginner) qui, s’il s’avère le plus souvent intéressant en live, se révèle bien moins convaincant sur disque. C’est encore précisément le cas cette fois-ci avec ces morceaux dans lesquels les mêmes accords sont répétés pendant cinq ou six minutes, de manière à créer, bien artificiellement, une sensation d’hypnose auditive. Par moments cependant, perce une sonorité plus électronique qui parvient à se frayer un chemin pour intervenir un peu à contre-courant du reste de l’instrumentation (The Beginner, A Book of Lightning) ou bien sont convoqués des instruments proches d’un free-jazz défendu par d’autres artistes Rune Grammofon (The Learning Curve et Exit Virtuoso dans lesquels l’intervention de Sigbjørn Apeland, habitué des albums de Nils Økland, fait merveille).

En revanche, quand libre cours est uniquement laissé aux instruments des deux Norvégiens (accompagnés sur la moitié des morceaux par Nicholas H. Møllerhaug) ou quand une voix apparaît (Son of King), on aboutit à des titres rapidement pénibles et qui nous semblent bien loin des réussites passées du duo. Alors certes faut-il saluer la volonté de Dag-Are Haugan et Espen Sommer Eide de renouveler leur champ musical mais on regrettera que cela se fasse au détriment de ce qui faisait leurs points forts par le passé. De même, il importe de relever que la plupart des instruments ici utilisés furent confectionnés pour l’occasion par Roar Sletteland (la pochette le rappelle d’ailleurs avec cette photo d’un menuisier en pleine action). Pour autant, peut-être est-il nécessaire d’attendre l’album suivant pour que cette nouvelle approche musicale mûrisse et donne lieu à un disque pleinement accompli.

François Bousquet
le 10/08/2007

À lire également

27/03/2011
Présences Electronique
(Le 104)
Jenny Hval
Innocence Is Kinky
(Rune Grammofon)
Luigi Archetti & Bo Wiget
Low Tide Digitals II
(Rune Grammofon)
Alog
Unemployed
(Rune Grammofon)