Melodium

Vilnius

(Autoproduit / Autoproduit)

 date de sortie

00/08/2007

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

2 MP3 complets (streaming)

 tags

Autoproduit / Electronica / Melodium

 liens

Melodium

 autres disques récents
Lorenzo Balloni
創生の最果て
(Murmur Records)
RX-101
Like Yesterday
(Suction Records)
Sevenism
Saline Celestial
(Naviar Records)
Nonturn
Territory
(Audiobulb)

Pour sa nouvelle sortie, Melodium opte pour l’autoproduction et pour le format hybride du mini-album. Uniquement disponible en CD-R et via son propre site internet, Vilnius, reprend, sur le plan musical, les éléments qui avaient fait la réussite de Flacana Flacana, dernier album du Français évoqué dans ces pages : mélodie tirée d’une guitare acoustique entraînante, composantes électroniques discrètes et précises, relative économie de moyens.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, cette nouvelle sortie s’avère tout aussi convaincante que le disque sur Audio Dregs de l’an passé, d’autant plus que la brièveté des titres, qu’on déplorait un peu à l’époque n’est plus de mise ici. De même, Laurent Girard (hormis le cas isolé d’une reprise du I’ve Been Let Down de Mazzy Star, placée en bout de disque) ne nous propose pas de chant, contrairement à certaines de ses sorties précédentes. Cependant, Vilnius semble, dans ses premiers titres, faire preuve d’un peu moins de variété quant au jeu de guitare ou aux éléments synthétiques employés, donnant certes une impression d’homogénéité plus grande, mais, dans le même temps, lissant un peu l’ensemble.

Pourtant, au fur et à mesure, des différences s’affirment (Bilbao et son intéressante polyrythmie, les pulsations plus marquées de Srebrenica) pour composer un mini-album finalement plus varié que ce qu’on avait imaginé. Tandis qu’aux niveaux des ambiances, on balance toujours entre candeur un peu espiègle et mélancolie pastel, l’Angevin démontre une nouvelle fois qu’il maîtrise son sujet à merveille. Décidément, après avoir connu une période de creux pendant plusieurs mois, Melodium, toujours aussi prolifique, redresse joliment la barre avec ces deux sorties fort probantes (Flacana Flacana et ce mini-album).

François Bousquet
le 23/10/2007

À lire également

Melodium
Taramae
(Abandon Building Records)
Melodium
Luminol
(Audiobulb)
Melodium
Anaemia
(Audio Dregs)
V/A
The Noise & The City
(Autres Directions in Music)