Giuseppe Ielasi

August

(12k / Import)

 date de sortie

03/09/2007

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 écouter

3 MP3 (extraits)

 tags

12k / Ambient / Giuseppe Ielasi

 liens

12k

 autres disques récents
Silent Vigils
Fieldem
(Home Normal)
Resina
Traces
(130701)
Ben Chatwin
Staccato Signals
(Village Green)
Boris Hauf
Clark
(Shameless Records)

Pour son quatrième album solo, Giuseppe Ielasi, qu’on avait croisé en ces pages pour son disque sur Häpna et ses prestations scéniques, trouve en 12k une terre d’accueil tout à fait idoine pour son ambient minimale et ses longs morceaux.

Poussant sa note tenue de guitare jusqu’à une quasi-atonalité, l’Italien parvient à en tirer un son à la limite du larsen mais faisant également preuve d’une grande luminosité. Sur cette nappe ainsi créée, Ielasi greffe quelques éléments micro-électroniques (glitchs, crépitations, oscillations tremblotantes) qui renforcent l’impression d’une évolution tâtonnante mais somme toute très maîtrisée. De même, la simple présence d’un discret souffle en arrière-plan arrive à animer un morceau et à rendre incarnée une musique qui, par bien des aspects, pourrait sonner comme trop cérébrale et démesurément abstraite (le quatrième titre).

Probant dans le dépouillement, le Milanais l’est aussi dans les titres, comme le deuxième de ce disque, dans lesquels un orgue remplit davantage l’espace sonore. Plus proche alors d’une ambient opérant par flux et reflux, le musicien peut aussi se faire accompagner, à point nommé, de la trompette d’Heimo Wallner (le troisième morceau). Passant ainsi avec réussite d’un aspect de sa musique à l’autre, Giuseppe Ielasi signe, avec August, un nouvel album très convaincant, témoignage supplémentaire d’un parcours éminemment respectable.

François Bousquet
le 03/12/2007

À lire également

Fourcolor
As Pleat
(12k)
Steve Peters + Steve Roden
Not A Leaf Remains As It Was
(12k)
Sawako
Bitter Sweet
(12k)
Jodi Cave
For Myria
(12k)