Jakob Skøtt, Rasmus Rasmussen & Jonas Munk

September

(Benbecula / Import)

 date de sortie

24/09/2007

 genre

Rock

 style

Ambient / Free

 appréciation

 tags

Aerosol / Ambient / Benbecula / Free / Manual / Syntaks

 liens

Aerosol
Manual
Benbecula

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Alors que Limp semble en repos pour un long moment, trois des membres de ce formidable quatuor danois furent invités à se produire ensemble l’an passé, au Phono Festival, situé dans leur ville natale d’Odense. Témoignage de cette réunion qui ne paraît pas être appelée à se pérenniser, September (disque limité à 500 exemplaires, avec un très beau packaging) réunit donc, pour une occasion unique, Jakob Skøtt (Syntaks), Rasmus Rasmussen (Aerosol) et Jonas Munk (Manual).

Au-delà des quelques morceaux plutôt ambient qui jonchent l’album (Open Plains, Overture), la véritable spécificité du trio se fait jour sur les deux longs titres que sont Zenith et September in Blue. Pendant les douze minutes du premier, les Danois partent dans une improvisation toute maîtrisée qui leur permet d’évoluer aux confins des expérimentations type 70’s et d’un free-rock plus contemporain. Toutefois, comme souvent avec ce genre musical pour lequel la dimension scénique et visuelle constitue un pilier fondamental, le propos peine à se renouveler, l’évolution se limitant juste à une accélération du tempo assez prévisible. Approche plus orientée psyché pour les quasi vingt-cinq minutes de September in Blue qui, malheureusement, n’échappent pas non plus au reproche fait précédemment et donne trop souvent l’impression de se contenter de réciter en boucle la mise en présence des éléments traditionnels du genre, simplement agrémentés de quelques touches propres à l’un ou à l’autre des musiciens (les accointances shoegazings chères à Manual, par exemple).

Entre ces deux morceaux, on passera rapidement sur un titre comme Redshift qui fait davantage office de remplissage qu’autre chose et on s’arrêtera à peine sur September in Silver qui, toutes guitares dehors, a cependant le mérite d’assumer sa grandiloquence. Au final, September sonne donc plus comme un exercice de style que comme un véritable projet cohérent. En même temps, la couleur était annoncée à l’avance, on est donc guère surpris à cet égard.

François Bousquet
le 16/12/2007

À lire également

Manual
Memory And Matter
(Darla)
Manual
The North Shore
(Darla)
Manual
Isares (Ep)
(Static Caravan)
V/A
Blue Skied an’ Clear
(Morr Music)