Yair Etziony

Flawed

(Spekk / Mochi Mochi)

 date de sortie

15/10/2007

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

2 MP3 (extraits)

 tags

Electronica / Spekk / Yair Etziony

 liens

Spekk
Yair Etziony

 autres disques récents
Glass Locus
Escapism
(Audiobulb)
The Eye Of Time
Myth II : A Need To Survive
(Denovali Records)
Steve Hauschildt
Dissolvi
(Ghostly International)

Trois ans et demi après le bon album de Faction, paru sur Neo Ouija et qui nous était apparu comme une des premières manifestations d’une scène electronica israélienne, Yair Etziony, moitié du duo de Tel Aviv, nous propose un long-format solo, sur Spekk cette fois-ci.

Imaginé initialement comme un double album (l’un aux consonances jazzy avec des beats appuyés, le second dédié aux textures et mélodie de piano), Flawed opte finalement pour l’unicité de présentation. Pour autant, celle-ci ne s’accompagne pas d’une homogénéité du propos car le musicien israélien peut opérer dans des climats electronica sobres et justes parsemés de quelques glitchs (Corrosion, Broken) ou choisir d’évoluer dans des sonorités plus proches du dub (le morceau-titre, Sinking).

Lorsque ces deux approches se marient, cela permet à Yair Etziony de réussir, avec Man-made par exemple, à mêler pulsations réverbérées, accords plaqués lumineux et sons micro-électroniques pour un résultat tout à fait convaincant. De même, lorsqu’il s’agit de croiser dimension abstraite, ascétisme des glitchs et chaleur mélodique de la guitare électrique délicatement grattée de Greg Haines (déjà mentionné dans ses pages pour ses travaux solo ou sous le nom de Statskcartsa), le musicien de Tel Aviv y parvient avec une réussite certaine (Sunburned). Au-delà ces deux morceaux, les plus marquants du disque assurément, c’est la totalité de Flawed qui emporte l’adhésion, album intéressant et riche.

François Bousquet
le 09/01/2008

À lire également

Stephan Mathieu + Taylor Deupree
Transcriptions
(Spekk)
Yair Etziony
Albion
(False Industries)
Andrey Kiritchenko
True Delusion
(Spekk, Nexsound)
Yair Etziony
Baltia
(False Industries)