Sylvain Chauveau

Nuage

(Type / Differ-ant)

 date de sortie

26/11/2007

 genre

Rock

 style

Ambient / Néo-Classique

 appréciation

 tags

Ambient / Néo-Classique / Sylvain Chauveau / Type

 liens

Sylvain Chauveau
Type

 autres disques récents
Axel Rigaud
Transformation
(n5MD)
James Murray
Landscapes Of Lovers
(Fluid Audio)
Saloli
The Deep End
(Kranky)
Styrofoam
We Can Never Go Home
(Sound in Silence)

Deux mois après son mini-album, S., Sylvain Chauveau, qui héberge à présent de manière durable chez Type Records (dont on apprend, à l’occasion de ce disque, qu’il bénéficie – enfin – d’une distribution française via Differ-ant), nous propose un nouveau disque. Alors que S. était la bande-son d’un ballet, Nuage est celle de deux films de Sébastien Betbeder, dont le premier était sorti en septembre.

Comme on pouvait s’y attendre, cet album présente tous les atours d’une bande-son de film : morceaux assez courts (au-dessous de deux minutes en moyenne), entièrement instrumentaux, jouant sur la dimension évocatrice du mariage piano-cordes et mettant en place des ambiances suffisamment amples pour remplir leur rôle d’accompagnatrices des images. Il en résulte un disque respectant peut-être un peu trop les canons du genre et n’évitant pas, par conséquent, quelques-uns de ses écueils : difficulté à véritablement entrer dans un album composé de vignettes, sentiment d’une trop grande homogénéité de l’ensemble, impression que la dimension illustratrice a pris le pas sur le volet purement artistique.

Heureusement, aux deux tiers du disque, intervient Fly Like A Horse. Classique des concerts solo du Français, ce morceau est en effet celui qui termine habituellement ses prestations : après l’installation de nappes, une petite mélodie de guitare est mise en boucle pendant qu’à l’arrière-plan, les traditionnels fade in du musicien remplissent de plus en plus l’espace sonore. Prenant pour une fois le temps de la durée (le titre fait près de cinq minutes), ce morceau rompt avec bonheur le déroulement d’un album qui risquait de devenir monotone même si, de toute évidence, son écoute s’avère fort agréable.

François Bousquet
le 27/01/2008

À lire également

Mokira
Persona
(Type)
Richard Skelton
Landings
(Type)
The North Sea
Exquisite Idols
(Type)
0
Soñando
(flau)