Kazumasa Hashimoto

Euphoriam

(Noble / Import)

 date de sortie

14/12/2007

 genre

Rock

 style

Folk / Pop

 appréciation

 écouter

Euphoriam (MP3 complet)

 tags

Folk / Kazumasa Hashimoto / Noble / Pop

 liens

Kazumasa Hashimoto
Noble

 autres disques récents
Benoit Pioulard
Lignin Poise
(Beacon Sound)
Garaliya
Ventricle Replicant
(Kvitnu)
Wil Bolton
Night Paths
(Hidden Vibes)
Haco
Qoosui
(Someone Good)

Bien qu’il s’agisse là de son quatrième album, c’est la première fois que Kazumasa Hashimoto est évoqué dans ces pages (hormis une participation à la compilation Fork Ends d’Audio Dregs). Il faut dire que cette pop gentiment folk ne constitue pas forcément notre style musical de prédilection. Pour autant, signé sur Noble depuis son disque précédent, il nous semble intéressant de se pencher sur cet artiste japonais.

Malheureusement, assez rapidement, on réalise qu’on n’avait pas forcément perdu grand-chose à ne pas s’arrêter plus tôt sur la carrière du natif de Tokyo : ambiances doucereuses, chant féminin tout ce qu’il y a de plus impersonnel (Lonesome Girl, Londo), timbre masculin limite faux (le morceau-titre), duo atone ahurissant de banalité (Perhaps I Never Meet You), orchestrations jamais dérangeantes, prise de risque archi-limitée (on a même le droit, dans Ballad, à une voix passée au vocoder, puis ralentie, c’est dire…). Certes quelques instrumentaux viennent-ils rompre le continuum gentillet (Vagrantones, Endless, Goodbye Miss Wiggie) et apportent une touche un peu différente à l’ensemble, mais celle-ci est loin d’être suffisante pour marquer.

Signalons cependant le deuxième nommé (Endless) qui a le mérite de proposer un dialogue pas négligeable entre clarinette et violoncelle. Mais c’est bien trop peu pour nous donner envie de réécouter ce disque, voire de s’attacher aux productions futures de Kazumasa Hashimoto.

François Bousquet
le 13/02/2008

À lire également

Yasushi Yoshida
Little Grace
(Noble)
Serph
Hyperion Suites
(Noble)
Serph
Plus Ultra
(Noble)