V/A

Ambient Not Not Ambient

(Audio Dregs / Import)

 date de sortie

28/04/2008

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica

 appréciation

 tags

Ambient / Audio Dregs / Bird Show / Chris Herbert / Electronica / Freeform / Grouper / Jackie O Motherfucker / Lucky Dragons / Nudge / Sawako / Strategy / Surface of Eceon / Valet / White Rainbow / [[[vvrssn]]]

 liens

Surface of Eceon
Nudge
Strategy
Sawako
Grouper
Chris Herbert
Lucky Dragons
Audio Dregs
Valet
White Rainbow

 autres disques récents
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

Après deux premières compilations qui nous avaient permis de faire progressivement connaissance avec Audio Dregs, le label états-unien nous propose une nouvelle collection de titres électroniques. Compilée par e*Rock, celle-ci regroupe naturellement des artistes de sa propre structure, mais aussi quelques-uns signés sur des labels amis, Kranky en tête.

Pour autant, domiciliés sur Audio Dregs ou venus en voisins, tous ces artistes (exceptés les Lucky Dragons et leur electronica légèrement poppy) oeuvrent dans une ambient à laquelle fait directement référence le titre de la compilation. Plus ou moins anxiogène (Mudboy, Valet), torturée (Grouper, Chris Herbert) ou délicate (Sawako) d’un titre à l’autre, travaillant plus ou moins l’oscillation des nappes utilisées, choisissant d’intégrer ou non quelques éléments supplémentaires (le chant chez Bird Show, une femme plasmodiant chez Smoke & Mirrors, des composants mélodiques chez Nudge et Freeform), cette ambient se fait majoritairement arythmique. Parfois cependant, des pulsations sont introduites, elles prennent alors l’allure d’un roulement comparable à un lointain train (WZT Hearts), d’une rythmique plus proche d’une electronica sombre (White Rainbow) ou d’un battement techno opaque répété (AM/PM).

Si le choix thématique unique d’Ambient Not Not Ambient peut avoir tendance à lisser quelque peu les différences entre les participants et minorer les spécificités de chacun, il apporte de toute évidence une cohérence à cette compilation et permet de faire un pont intéressant entre Audio Dregs et d’autres structures à la démarche attenante.

François Bousquet
le 18/06/2008

À lire également

Ogive
Folds
(Room40)
Hypo
Coco Douleur
(Tsunami Addiction)
Pulseprogramming
Tulsa for One Second Remix Project
(Aesthetics)
Melodium
Flacana Flacana
(Audio Dregs)