Port-Royal

Flared Up

(Resonant / La Baleine)

 date de sortie

05/05/2008

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica / Post-Rock

 appréciation

 tags

Ambient / Dialect / D_rradio / Electronica / F.S. Blumm / Fizzarum / Judith Juillerat / Manual / Minamo / Opn / Port-Royal / Post-Rock / Resonant / Skyphone / Stafrænn Hákon / Televise / Ulrich Schnauss

 liens

Fizzarum
Ulrich Schnauss
Stafrænn Hákon
Skyphone
Dialect
Port-Royal
Judith Juillerat
Opn
D_rradio
F.S. Blumm
Manual
Resonant
Televise

 autres disques récents
Miwon
Jigsawtooth
(n5MD)
Teknomom
La Marche des Arthropodes
(Le Turc Mécanique)
Billow Observatory
II : Plains/Patterns
(Azure Vista Records)
High Plains
Cinderland
(Kranky)

Après deux excellents albums, Port-Royal passe à la moulinette du remix pour cette troisième (et très certainement dernière) sortie du combo italien sur le label Resonant qui va mettre son activité en sommeil pour une durée indéterminée. Si l’exercice de l’album de remixes est un peu hasardeux, la liste des participants ici présents nous met plutôt en confiance. On retrouve ainsi quelques artistes Resonant (Stafrænn Hákon, Dialect), des habitués du genre electronica à la cool et guitares (Manual, Ulrich Schnauss), des perdus de vue (Fizzarum) et des valeurs sûres (Judith Juillerat, F.S. Blumm, Minamo, Skyphone).

Disons le tout de suite, cette compilation est tout à fait à la hauteur des artistes cités avec, chose importante, une certaine cohérence de ton, donnant presque l’impression d’écouter le troisième album de Port-Royal. Les artistes se sont en effet approprié la dizaine de titres retravaillés, sans partir pour autant dans des directions complètement opposées. On reste donc globalement à mi-chemin entre une electronica soyeuse, limite ambient, et un post-rock langoureux.
Intro timide de F.S. Blumm avec guitare et basse extrêmement lentes, et véritable entrée en matière avec les russes de Fizzarum qui nous proposent une jolie relecture jouant sur le contraste entre le piano et une rythmique un peu lourde tandis que de fins bruitages, crissements, et effets de platines ponctuent l’ensemble. Tout comme les russes, Judith Juillerat reprend Jeka avec une douceur envoûtante, ajoutant sa voix, basses profondes et chants d’oiseaux habilement intégrés. Continuons le jeu des comparaisons avec Spetsnaz repris à la fois par Stafrænn Hákon et Skyphone. On reprochera encore une fois aux Danois une certaine fadeur tandis que l’Islandais propose justement une version très enlevée avec rythmique métallique, densité des éléments tout en gardant une certaine finesse mélodique.
Karola Bloch, le titre le plus long de Flares (12mn) décliné ici en trois versions de 7-8 minutes. Faiblesse rythmique (répétitive et lassante) pour Manual qui réussit par contre un bel assemblage de strates de guitares vaporeuses. Dialect nous propose une version plus electronica et plus lumineuse et parvient à renouveler sa rythmique en cours de route. Mais c’est Opn qui surprend le plus avec un parti pris minimaliste assez radical : superposition de nappes limpides, finesse extrême des guitares, ajoutant un peu d’humanité via des samples de discussion téléphonique.
Dans un style plus post-rock, on notera les participations de D_rradio et Televise qui reprennent tous deux une partie du morceau titre Flares. Deux réussites avec guitares fines et lumineuses, superbe montée, et subtiles effets de syncope sur les percussions de D_rrdario. Un peu à part, Minamo signe un remix de 11 minutes intitulé Flares on The Water, détaché de toute contrainte, incorporant de nombreux éléments improvisés sur des nappes soyeuses, limpides, et de fins traitements électroniques.

Comme pour l’album original, Flared Up se termine avec Stimmung, revu par Ulrich Schnauss. Final de toute beauté avec nappes profondes et effet aquatique et métallique, ambiance sombre et envoûtante. Quasiment un sans faute.

Fabrice ALLARD
le 14/07/2008

À lire également

F.S. Blumm
Ankern
(Staubgold)
Taunus
Harriet
(Ahornfelder)
F.S. Blumm
Up Up And Astray
(Pingipung)
24/04/2001
Fizzarum - Magnetophone
(Batofar)