V/A

Climax Serie

(Oceanik Creations / Distribution numérique)

 date de sortie

00/04/2008

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica / Jazz / Free / Electroacoustique

 appréciation

 écouter

6 extraits (MySpace)

 tags

Abraxas Projekt / Ambient / Atone / Electroacoustique / Electronica / Free / Hopen / Jazz / Jérôme Paressant / Lena / Man / Mathias Delplanque / Oceanik Creations / Oldman

 liens

Lena
Man
Oldman
Abraxas Projekt
Jérôme Paressant
Oceanik Creations

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Nous n’avons jamais parlé sur ces pages de Oceanik Creations, label fondé par Jérôme Paressant, sur lequel on trouve bon nombre de ses productions, que ce soit en solo ou aux seins de diverses formations, au gré des rencontres et collaborations. C’est en avril que le label initiait la série Climax, un ensemble de EP au format numérique dont les six premiers volets sortaient en même temps. L’occasion pour nous de parler de ce label et de retrouver tout un ensemble d’artistes déjà évoqués sur ces pages puisque l’on trouve dans cette séries des EP de Hopen, Atone, Oldman ou encore Mathias Delplanque.

Rappelons-le tout de suite, il s’agit bien ici de 6 EP indépendants, et non pas d’une compilation. Un point important étant donné l’éclectisme abordé sur ces premiers volumes, passant du free jazz à l’electronica avec un petit détour par le rock, un éclectisme plutôt bienvenu mais qui pourra surprendre et rebuter certains. On remarquera tout de même qu’hormis les EP d’Atone et Oldman, la composante jazz est très présente et on pourra s’étonner de retrouver des artistes comme Hopen ou Mathias Delplanque flirter avec le genre. Le premier volume est d’ailleurs signé Hopen qui après une intro à la rythmique très jazz, se lance dans des manipulations électroniques de boucles de piano, éléments mécaniques, puis guitares électriques. On rapprochera son travail du EP de Mathias Delplanque dont nous avons pu parler sur ces pages via son projet dub Lena. Moins fracturées, ces Pages reprennent des éléments acoustiques (claquements de cordes, saxophone, clochettes), s’habillent de souffles mystérieux pour finir par un solo de guitare acoustique.

Il faudra s’y faire, les changements de style, d’ambiance sont assez fréquents, inattendus. La collaboration entre Oldman et Jérôme Paressant, Meta Pop Satori est assez représentative de cet éclectisme, débutant par un free jazz, se poursuivant par un punk-rock chanté, brut et crade pour s’achever sur une mélodie enfantine de xylophone déglingué. On retrouve Jérôme Paressant au sein de Abraxas Projekt, plus hybride, jazz-world un peu mystique teinté de guitare folk, un univers assez libre dans lequel évolue une clarinette basse.
On sera un peu déçu par The Train of Summer’s End, le EP de Oldman, un artiste dont nous avions parlé alors qu’il était la moitié du génial duo Man. Ici, guitare et basse se font répétitives à l’infini, manquent d’évolution et le rapide égrenage qui tente de construite une montée finale s’avère également trop faible pour convaincre. Vraiment à part dans cette série, Atone est aussi l’artiste le plus proche de notre ligne éditoriale. Il reste ici fidèle à lui-même, tour à tour ambient, puis electronica assez brutale avec des rythmiques et des sonorités que ne renierait pas le duo Pan Sonic.

Une série éclectique donc, et dont on appréciera l’ouverture d’esprit.

Fabrice ALLARD
le 17/08/2008

À lire également

12/11/2015
Mathias Delplanque / (...)
(Milord)
Philippe Petit & Friends
Silk-Screened
(Trace Recordings)
Charles-Eric Charrier
Silver
(Experimedia)