The Alps

III

(Type / Import)

 date de sortie

29/09/2008

 genre

Rock

 style

Folk / Psyché Rock

 appréciation

 tags

Colophon / Folk / Jefre Cantu-Ledesma / Psyché Rock / The Alps / Type

 liens

Jefre Cantu-Ledesma
Type
The Alps

 autres disques récents
Giulio Fagiolini
Dietro A Un Vetro
(Home Normal)
Crisopa
Transhumante
(Sound in Silence)
Celer
Akagi
(Two Acorns)
Bauri
Vinkelvolten (EP)
(FireScope Records)

Malgré son intitulé, III est le premier album du trio The Alps (rien à voir avec le groupe anglais indie-rock du même nom), formation constituée autour de Jefre Cantu-Ledesma (leader de Tarentel et auteur de sorties solo sous son nom ou l’alias Colophon). Pour ce long-format, arrivant après deux EP sortis sur Root Strata et Foxglove, oscillant entre psyché-folk et inspirations quasi-post-rock, c’est Type Records, maison au large spectre, qui prend le relais.

Entièrement instrumental (quelques bribes vocales font seulement leur apparition à de rares instants), III ne cache pas, à l’image de sa pochette, son désir évocateur, ses velléités cinématographiques et ses ambitions suggestives. Les morceaux s’étirent alors sur la durée, les instruments agissent par courtes phrases musicales reprises en boucles afin que l’auditeur se laisse plus facilement aller à un certain abandon et l’orchestration se place à un juste milieu : ni trop chargée, ni trop ascétique. Les musiciens de San Francisco en sont pourtant conduits à peut-être un peu trop pousser leur côté psyché par endroits (l’abus de synthétiseurs et de theremin est souvent préjudiciable), frôlant de ce fait avec un rock progressif peu ragoûtant (Hallucinations et, dans une moindre mesure, Labyrinths).

Néanmoins, le groupe sait toujours proposer des morceaux dans lesquels la guitare acoustique grattée se marie parfaitement aux notes plus claires du piano (Cloud One). En vérité, c’est lorsque ce dernier se détache nettement du reste des instruments que l’auditeur se sent emporté, à la fois bercé par cette mélodie caressante et légèrement bousculé par les hululements et field recordings placés en arrière-plan (Trem Fantasma) ou charmé par les accointances jazz du trio (Into The Breeze). De même, lorsqu’un saxophone intervient, les compositions du groupe californien se parent d’une dimension free pas inintéressante (Pink Light). Plutôt court (huit titres et quarante minutes), ce premier album de The Alps réussit donc à piocher dans des styles un peu divers, tout en conservant une ligne directrice avérée ; l’entreprise n’était pas si simple.

François Bousquet
le 12/10/2008

À lire également

22/04/2011
Jefre Cantu-Ledesma (...)
(Les Voûtes)
Skallander
s/t
(Type)
Xela
In Bocca al Lupo
(Type)
Rameses III
I Could Not Love You More
(Type)