Lineland

Logos for Love

(Audio Dregs / Import)

 date de sortie

21/10/2008

 genre

Electronique

 style

Electronica / Folk

 appréciation

 tags

Audio Dregs / Electronica / Folk / Lineland

 liens

Audio Dregs

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Cinq ans entre deux albums ! On se dit que Lineland a du mettre à profit ce laps de temps plutôt long au regard du rythme soutenu auquel s’astreignent certains de ses camarades du label Audio Dregs (au premier rang desquels trône Melodium). Arès un gentil premier long-format, il s’agit donc de s’arrêter sur Logos for Love, second effort de Malcolm Felder qui délaisse un peu l’electronica poppy de Pavilion pour une electronica-folk de bon aloi.

Fort heureusement, à la différence de tous les copistes nés ces dernières années, il ne s’agit pas seulement pour l’États-unien de placer quelques notes de guitare acoustique sur une texture électronique (même si on a ce type de titres : Northside, Emerald Board, The Move Down, Hollywood Graves, Tinsel Spots ou Two Twenty, ce qui fait quand même près de la moitié de l’album). Par ailleurs, Lineland conserve ce côté enjoué et sautillant qu’il a toujours eu pour, partant certes d’une base plutôt folk, vite rajouter quelques éléments électroniques guillerets et simplistes (ritournelles de Casio, rythmique joyeuse et irrégulière, percussions boisées). S’il faut reconnaître l’efficacité du dispositif, il ne faut pas cependant passer sous silence quelques facilités dont on aurait bien fait l’économie, à l’instar de la mélodie japonisante de Pleats & Snaps.

Après avoir relevé que la relative brièveté des morceaux de Logos for Love (trois minutes de moyenne) sied parfaitement au style musical choisi, favorisant une entrée immédiate dans la pièce instrumentale et évitant toute circonvolution pour aller à l’essentiel, il convient de tirer le bilan de cette petite quarantaine de minutes. Album sympathique mais loin d’être inoubliable car trop peu différent de ce qui peut déjà se pratiquer en la matière, ce second long-format de Lineland ne nous fait finalement pas regretter tant que cela l’intervalle écoulée depuis son prédécesseur.

François Bousquet
le 05/02/2009

À lire également

V/A
For Friends
(Morr Music, Tomlab)
V/A
Fork Ends
(Audio Dregs)
Dim Dim
Bounce
(Audio Dregs)
V/A
Ambient Not Not Ambient
(Audio Dregs)