Giuseppe Ielasi

Aix

(12k / Import)

 date de sortie

19/01/2009

 genre

Electronique

 style

Electronica / Minimal

 appréciation

 écouter

2 RealAudio complets

 tags

12k / Electronica / Giuseppe Ielasi / Minimal

 liens

12k

 autres disques récents
Dessin Bizarre
Open Your Eyes
(Fluttery Records)
Massimo Ruberti
Armstrong
(Nostress Netlabel)
Janek Schaefer
Glitter In My Tears
(Room40)
Ian Hawgood + Wil Bolton
Transparencies
(Home Normal)

Un an et demi après l’excellent August, disque aux nappes ambient magnifiquement enveloppantes, on retrouve Giuseppe Ielasi sur 12k pour un album dans lequel l’Italien choisit d’ajouter des composantes électroniques et de diminuer la part la plus atmosphérique de sa musique.

Il en résulte un court album qui a gagné en présence sonore (via ces apports rythmiques et micro-mélodiques) ce qu’il a perdu en profondeur. De fait, les textures d’arrière-plan ont presqu’entièrement disparues, laissant les autres éléments relativement nus. Si l’espace s’en trouve plutôt bien utilisé, il semble quand même manquer de la densité et de la luminosité qui nous avaient tant emballés sur le précédent effort du milanais. Pour preuve, quand sont combinés travail sur les ajouts percussifs et mise en place de nappes en soutien (05), guitare acoustique, trompette et souffles (08) ou violoncelle et plage en flux et reflux (09), Ielasi se fait parfaitement probant.

Pour le reste, Aix fait montre de trop de froideur (surtout dans sa première moitié) et de trop de brièveté (trente-et-une minutes tout juste) pour véritablement toucher, même s’il est difficile de complètement reprocher à l’Italien d’avoir voulu faire quelque chose de différent de son album précédent.

François Bousquet
le 22/02/2009

À lire également

Moskitoo
Mitosis
(12k)
Janek Schaefer
Lay-By Lullaby
(12k)
Seaworthy
Map In Hand
(12k)
Sogar
Basal
(12k)