Manrico Montero

Betweenness

(SEM label)

 date de sortie

21/11/2008

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electroacoustique / Field Recordings

 appréciation

 écouter

2 MP3 (complets)

 tags

Ambient / Electroacoustique / Field Recordings / Manrico Montero / SEM label

 liens

SEM label
Manrico Montero

 autres disques récents
Western Edges
Prowess
(Sound in Silence)
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)

Cette troisième sorti de SEM Label est dans la suite d’une longue entente entre Alexandre Navarro qui dirige ce label et Manrico Montero, activiste mexicain au sein de la sphère musique concrète/field recordings, et fondateur du netlabel Mandorla. En effet Alexandre Navarro a sorti un mini-album sur le label mexicain, et Manrico Montero à lui aussi sorti sous son pseudo Karras, un album toujours disponible au téléchargement chez EKO, premier netlabel dirigé par le Français.

De notre côté on commence directement avec cet album, sans trop savoir où l’on va, avec pour seule référence les deux précédentes sorties de SEM. Si l’on ne devait pas être surpris par le mélange permanent de sonorités électroniques et acoustiques, une constante pour l’instant chez SEM, le saxophone qui ouvre l’album sur Tangencies / Part 1 peut déconcerter. Plutôt inhabituel dans le domaine des musiques électroniques, sa tonalité langoureuse, limite plaintive, se mêle subtilement à l’ambient organique faite de souffles hantés et micro-bruitages issus de field recordings. Logiquement Tangencies / Part 2 en reprend le style, avec tonnerre et pluie qui tombe sur le sol, façon blues urbain sombre et moite, rappelant quelques scène du film Blade Runner, aidé d’une voix féminine alternant parlé et chanté.
Passé cet effet de surprise, on revient ensuite à une instrumentation et des sonorités un peu plus classiques (piano, vibraphone, guitare, violoncelle), pour des compositions pointillistes, faites de petites notes posées ça et là, dans une apparente abstraction, esquissant de manière furtive des paysages sonores lancinants, quelques field recordings étant là pour en dessiner les contours (Evening Roads, Like Golden Blossoms in the Rain). Autre élément qui vient un peu cadrer l’ensemble, la voix de Vera Ostrova, simples vocalises, onomatopées et soupirs sur l’ambient fourmillante du superbe Noon Tide, mais véritable chant sur Sky Flowers, sorte de chanson pop contemporaine et éthérée. On passera ensuite par de subtiles influences jazzy sur Aster, aidé d’Alexandre Navarro à la guitare, et l’album se terminera par la superposition de nappes et accords de violoncelle, longues notes flottantes, lancinantes, ponctuées de rapides coups d’archet, construisant une lente montée de près de dix minutes tout simplement envoûtante (Sweet Dusk Spiral).

Excellent album sur un label qui fait pour l’instant un parcours sans faute.

Fabrice ALLARD
le 12/04/2009

À lire également

Letna
Adria
(SEM label)
Koutaro Fukui
Gently Touching The Conception
(SEM label)
Alexandre Navarro
Hozho
(SEM label)
Alexandre Navarro
Loka
(SEM label)