Sérénité des Impasses

 auteur

Alain Béhar

 metteur en scène

Alain Béhar

 date

du 26/01/2004 au 21/02/2004

 salle

Théâtre de la Cité Internationale,
Paris

 appréciation
 tags

Alain Béhar / Théâtre de la Cité Internationale

 liens

Théâtre de la Cité Internationale

 dans la même rubrique
du 09/01/2018 au 11/02/2018
L’Autobus
(Théâtre 13)
du 09/01/2018 au 20/01/2018
1993
(Théâtre de Gennevilliers)
du 08/10/2017 au 20/12/2017
Criminel
(Manufacture des Abbesses)
du 27/11/2017 au 04/12/2017
Fruits of Labor
(Nouveau Théâtre de Montreuil)

Désireux de rendre compte du monde qui nous entoure au travers de suites de phrases sans grande cohérence, Alain Béhar, dans son nouveau spectacle, Sérénité des impasses, ne parvient jamais à nous intéresser ni à faire naître une quelconque émotion. A la différence d’un Valère Novarina, dans la lignée duquel Béhar se positionne clairement, pas une once de vie ne sort de ce verbiage. Se bousculent ainsi aphorismes divers, phrases sans queue ni tête et jeux sur les mots éculés (« savoir-faire / faire savoir »). Là où le dramaturge suisse nous interroge sur notre rapport aux mots et au-delà sur notre rapport à ce qui nous entoure, Alain Béhar semble masquer le vide de son texte par une mise en scène agitée où les comédiens passent leur temps à bondir sur des tables en bois et à les déplacer sur toute la largeur du plateau. On pourrait espérer voir, à l’image de l’affiche, dans cette marionettisation des acteurs une dénonciation de notre condition, réduits que nous sommes à l’état de mannequins ; las, tout n’est que bavardage creux.

En définitive, les meilleurs moments du spectacle seront extra-dramatiques : Our Way to fall de Yo La Tengo qui fait figure de générique de fin, la sympathique invitation par les comédiens à venir boire un verre sur le plateau à l’issue de la représentation et l’ambiance toujours aussi conviviale du théâtre de la Cité Internationale.

François Bousquet
le 13/02/2004

À lire également

du 07/04/2014 au 12/04/2014
Loredreamsong
(Théâtre de la Cité Internat)
du 11/01/2007 au 21/01/2007
I Look Up, I Look Down
(Théâtre de la Cité Internat)
du 08/10/2001 au 14/10/2001
Blood Links
(Théâtre de la Cité Internat)
du 02/04/2012 au 07/04/2012
Le Temps scellé
(Théâtre de la Cité Internat)