Jana Winderen

Heated : Live In Japan

(Touch / La Baleine)

 date de sortie

20/01/2009

 genre

Electronique

 style

Ambient / Field Recordings

 appréciation

 écouter

1 extrait (Flash)

 tags

Ambient / Field Recordings / Jana Winderen / Touch

 liens

Touch
Jana Winderen

 autres disques récents
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

On n’avait jamais entendu parler de Jana Winderen avant la sortie de cet album, alors que celle-ci travaille dans le domaine de l’art depuis 1993. La Norvégienne était jusque là principalement investie en tant qu’organisatrice, curatrice, productrice et initiatrice de projets artistiques internationaux. D’un point de vue production sonore, ses travaux ont surtout servi à des installations, des projets live comme Freq_Out aux côtés de Jakob Kirkegaard et BJNilsen notamment, et plus récemment les fans de Sigur Ros ont peut-être entendu quelques uns de ses enregistrements en regardant leur film Heima. Du côté discographique, uniquement un 7" chez Autofact, le reste étant en MP3 dont son Utvær disponible gratuitement sur TouchRadio. Vous l’aurez peut-être deviné, Jana Winderen travaille dans le domaine du field recording, mais avec une spécialité plutôt originale : l’enregistrement hydrophonique !

Après une courte piste d’introduction sur laquelle on entend Tetsuro Yasunaga (membre de Minamo) présenter le travail de la Norvégienne, le concert d’une petite demi-heure peut commencer. Les sources sonores proviennent de quatre hydrophones plongés au large du Groenland, de l’Islande et de la Norvège, mais aussi de deux microphones. Le reste, c’est le travail de l’artiste : collage, mise en parallèle, confrontation bref, composition sonore nous donnant à entendre l’inaudible, ramenant à la surface des sonorités enfouies.
Si l’on devait mettre des mots sur ces sons, ce serait drone, souffle métallique, eau qui coule, frétillements de brindilles, frottements de galets, crépitement du feu, clapotis, et comme une lente respiration, grave, provenant des entrailles de la Terre, et terminant un premier mouvement. La deuxième partie nous apparaîtra plus aérienne avec le vent dans les feuillages, grincements de la coque d’un bateau, des vagues qui s’écrasent, petits cliquetis minéraux, et cette sourde respiration, mystérieuse, qui revient pour clôturer le deuxième mouvement. La dernière partie sonne comme un adieu, un éloignement marqué par un vent glacial, les vagues qui viennent s’échouer sur la plage et quelques oiseaux qui piaillent.
Il s’agit là d’une simple énumération de ce que l’on entend, de ce que ces sonorités nous évoquent, mais le tout fait l’objet d’une véritable composition, d’un enchaînement fluide créant une magnifique pièce ambient, un véritable paysage sonore.

A noter pour les amateurs du genre, que ce premier album chez Touch aura une suite, cette fois pour un véritable album studio que l’on devinera assez proche de ce live puisque reprenant le même procédé créatif (hydrophone, Groënland). Courant 2009 également, Jana collaborera logiquement avec Chris Watson puisqu’ils travailleront ensemble sur une installation intitulée Voices from the Deep.
Artiste à suivre donc !

Fabrice ALLARD
le 22/04/2009

À lire également

Eleh
Location Momentum
(Touch)
Chris Watson
El Tren Fantasma
(Touch)
Rosy Parlane
Jessamine
(Touch)
Fennesz
Seven Stars
(Touch)