Ryoji Ikeda - Carsten Nicolaï - Mika Vainio

 date du concert

28/09/2002

 salle

Grande Halle de la Villette,
Paris

 tags

Carsten Nicolaï / Festival Villette Numérique / Grande Halle de la Villette / Mika Vainio / Ryoji Ikeda

 liens

Ryoji Ikeda
Carsten Nicolaï
Mika Vainio
Grande Halle de la Villette

 dans la même rubrique
14/11/2017
Thomas Tilly / BJ Nilsen
(Instants Chavirés)
13/11/2017
Christian Wallumrød Ensemble
(Dynamo)
09/11/2017
Matt Elliott
(Médiathèque Musicale de Paris)

Dernier concert dans le cadre du festival Villette Numérique, avec Ryoji Ikeda dans l’immense salle Charlie Parker, bien loin de l’intimisme de la salle Boris Vian la veille avec Fennesz.
La soirée est divisée en deux partie, avec dans un premier temps Ikeda en solo pendant 45 minutes, puis accompagné de Carsten Nicolaï et Mika Vainio (de Pan Sonic) pour un deuxième concert d’une durée de une heure.
On sera surpris par le nombre important de spectateurs venus ce soir. Ryoji Ikeda est-il si connu ? Il est vrai qu’en décembre dernier le Batofar affichait complet pour son concert avec Carsten Nicolaï (le duo jouant sous le nom de Cyclo), mais on dépasse ici de très loin la capacité du Batofar...

Par contre on ne sera pas surpris par le concert de Ryoji Ikeda. Il n’est pas sur scène, mais certainement au niveau de la console de mixage d’où il contrôle sa musique tout en pouvant vérifier qu’il est toujours en phase avec les visuels.
En fait il s’agissait exactement de la même prestation que nous avions pu voir il y a un an et demi au Centre Pompidou. Le même son de sonar en introduction, celui-ci étant schématisé à l’écran, lente montée infinie dans les aiguës jusqu’à ce que le son devienne inaudible, martèlement d’une basse, et divers éléments qui apparaissent et disparaissent pour revenir un peu plus tard.
La musique est agréable et se suffit à elle-même, mais la projection ajoute une nouvelle dimension, un support visuel qui risque aussi de déconcentrer le spectateur.
On pourra aussi se demander si Ryoji Ikeda ne veut pas faire du Dumb Type à lui tout seul...

Après un petit entracte, une grande table recouverte de machine a pris place sur la scène. Les musiciens prennent place avec de gauche à droite Ryoji Ikeda, Carsten Nicolaï, et Mika Vainio. Venant de voir Ryoji Ikeda en solo, mais ne connaissant pas Carsten Nicolaï, on aura du mal à apprécier son apport lors de ce concert. Par contre Mika Vainio ne manquera pas de se faire remarquer avec ses grosse basses vrombissantes sachant que pendant une heure on ira de passages calmes, ambient basé sur des souffles, des grésillement, des chuintements à des atmosphères plus chaleureuses, dansantes à base de sonorités généralement dures. A noter qu’à l’entrée de la salle des bouchons antibruit étaient en libre distribution...
Au niveau des visuels, de simples rectangles enchevêtrés qui bougeaient au rythme de la musique, se dédoublaient pour finir par remplir l’écran dans les passages les plus animés (cf. photo ci-contre).
Un bon concert donc, agréable mais pas très surprenant, et peut-être un peu long.

Fabrice ALLARD
le 28/10/2002

À lire également

Mika Vainio
FE3O4 - Magnetite
(Touch)
31/10/2008
BBMix 2008 : Alva Noto /
(Carré Bellefeuille)
12/12/2013
Mika Vainio / Perrine en
(Point Ephémère)
27/09/2002
GRM Experience : Fennesz
(Grande Halle de la (...))