v4w.enko

Harmonic Ratio

(Kvitnu / Import)

 date de sortie

23/03/2009

 genre

Electronique

 style

Electronica / Expérimental / Glitch

 appréciation

 écouter

26 extraits (Flash)

 tags

Electronica / Expérimental / Glitch / Kvitnu / v4w.enko

 liens

Kvitnu
v4w.enko

 autres disques récents
Mis+Ress
Dispellers
(Sound in Silence)
Ex Confusion
I Remember When
(n5MD)
Deaf Center
Low Distance
(Sonic Pieces)
Russ Young
Pala (EP)
(Audiobulb)

v4w.enko est le projet de Eugene Vashchenko, artiste multimédia ukrainien, et donc assez naturellement signé sur le label Kvitnu. À l’image de Ryoji Ikeda ou Alva Noto, l’Ukrainien mêle étroitement travail sonore et visuel, rendant même les deux pratiques indissociables, en concert bien sûr mais ici également avec une piste CD-Rom reprenant des animations Flash reflétant ces interactions son/image, mais aussi une pochette basée sur des graphismes générés par v4w.enko. À propos de pochette, c’est une fois encore Zavoloka qui est responsable du packaging, et comme toujours chez Kvitnu le résultat est tout simplement magnifique avec un mélange de carton découpé/collé créant un certain relief, et un jeu d’impression mat et brillante.

Et la musique dans tout ça ?
Disons le tout de suite, Harmonic Ratio est un album sans concessions. Premier album d’un artiste hyper productif, le label a décidé de piocher dans l’ensemble des morceaux de v4w.enko afin de montrer ici l’éventail de son champ d’expérimentation. Cela dit, pas de crainte à avoir, l’ensemble étant baigné d’une cohérence sonore sans faille. L’artiste peut passer d’une veine click’n cut à une ambient à base de bruit blanc, mais on ne trouvera rien de choquant à cela. On sera peut-être un peu plus perturbé par le tracklisting dont on essayera de se détacher à l’écoute de l’album, puisqu’il alterne entre brèves expérimentations sonores (des morceaux de moins de 30 secondes) et des développements plus conséquents, avec de très belles pièces de 4-5 minutes. On obtient alors un album d’un peu plus d’une heure avec 26 pistes, pouvant donner par endroit l’impression d’une simple proposition de travail plutôt que d’une œuvre en soi.
L’entrée en matière est assez directe avec Re3 et ses textures de bruit blanc et boucle rythmique frétillante. Les sonorités sont de toute façon généralement arides, et même lorsque l’on se rapproche de l’ambient, on se retrouve avec un mélange de sinusoïde oscillante et d’un souffle dense, comme sur les jolis Awava_a et Awava_b). Ce n’est qu’après un certain nombre d’abstraites expérimentations que l’auditeur sera récompensé avec Opus28, dixième piste de l’album, toute en subtilités, changement de tempo et mélodies discrètes. On retrouvera ce style original, ces constructions aérées, cette alternance de silences et tonalités épurées sur Sm, Rational Repeat+ ou encore 409620481_op qui pourra faire penser à Radian par endroit. Après Biorepeat et ses mélodies flottantes à base de tintements minéraux, v4w.enko aborde des expérimentations sur les drones abstraits mêlés à des nappes et cliquetis sur Is, ou optant pour le versant nasillard et bruitiste avec le trop court Awava_d. Pour clôturer l’album c’est la vague click’n cut avec sifflements stridents qui est abordée (Dot Static, 409620483), se rapprochant alors très clairement de Ryoji Ikeda ou Alva Noto, tout est essayant de se faire un peu moins mathématique, insistant un peu plus sur les cassures.

Il s’agit là d’un premier album, pas exempt de petits défauts, mais qui révèle déjà un artiste de talent et qui laisse présager d’excellentes choses à l’avenir.

Fabrice ALLARD
le 19/07/2009

À lire également

Dunaewsky69
Endless
(Kvitnu)
Zavoloka
Syngonia
(Kvitnu)
Zavoloka
Svitlo
(Kvitnu)
Zavoloka
Viter
(Kvitnu)