V/A

Party Ruiners Volume II

(Ego Twister / Toolbox)

 date de sortie

20/09/2008

 genre

Electronique

 style

Breakcore / Electronica / Hip-Hop / IDM

 appréciation

 écouter

22 titres complets (Flash)

 tags

Amnésie / Breakcore / Debmaster / Ego Twister / Electronica / GnG / Hip-Hop / IDM / Okapi / Vernon Lenoir / Yvan&Lendl / [guÿôm]

 liens

Okapi
[guÿôm]
Amnésie
Yvan&Lendl
Debmaster
Ego Twister
Vernon Lenoir
GnG

 autres disques récents
Sylvain Chauveau
Pianisme
(Sub Rosa)
Amp
Entangled Time
(Sound in Silence)
Joel Tammik
Imaginary Rivers
(TXT Recordings)
Ambidextrous
Echoes Of Science
(Fantasy Enhancing)

Après un premier volet en 2005, et après quelques sorties numériques, le micro label Ego Twister nous propose le deuxième volet de leurs compilations pour gâcher la fête. En gros on prend les mêmes que sur le premier volet, on multiplie par deux le nombre d’artistes et on passe au format CD pour faire rentrer tout ça.

Il n’est pas dans nos habitudes de reprendre tel quel les dossiers de presse, mais la présentation que fait le label de leur dernière sortie est assez fabuleuse, décrivant à merveille l’esprit qui se dégage de cette compilation, aussi on ne résiste pas à la tentation d’en partager quelques extraits : "Le Ego Twister Party Ruiners vol.2 est un fabuleux foutoir international (essentiellement) électronique dans lequel vous pourrez entendre de la tecktonik pour manchot, du break presque core, du rock amateur, (...), une histoire de lapin lubrique, de l’easy listening de free party, (...), de l’ocarina roumain, du cyber surf, du 8, du 16 et du 32 bits, et quelques erreurs de mixage. Un disque incontournable, un jalon dans l’histoire de la musique underground du 21ème siècle, une étape vers la musique du futur. Ou pas.". Vous l’avez compris, chez Ego Twister on ne se prend pas la tête, et on a de l’humour, en allant même jusqu’à parodier les dossiers de presse de grosses maisons de disque.

Mais concrètement, y’a quoi sur ce disque ? On y trouve un peu de tout, du moins toutes les musiques dansantes un peu déviantes, beaucoup d’influences revisitées, mises au goût du jour, parodiées, ce qui en fait une compilation plutôt intelligente. Commençons par le début, et l’electronica sautillante de Fadt Fanfare marquées par des bleeps vidéoludiques, un univers partagé par le Russe Oligarch qui ajoute scratchs et vocaux cartoonesques ou encore GNG et sa console de jeu lofi. Dans le genre régressif, on citera ensuite l’espèce de fanfare électronique d’Okapi, sorte de générique d’émission pour enfant et le schizophrénique Ce n’est pas ça de Silencide, se la jouant fanfare technoïde. Quant au lapin lubrique cité plus haut, avec référence au métro parisien, on le doit à amnésie que l’on avait déjà remarqué sur le premier volume.
On fera ensuite un petit tour des styles de musiques électroniques, à commencer par Nouveau Pratique Gratuit qui surfe habilement sur la vague tecktonik avec une rythmique sèche et cassante. Retrigger revisite les Blues Brothers, Debmaster dont on parlait il y a peu travaille avec le japonais Kaigen délivrant des vocaux hip-hop étonnants tandis que Taxi Nouveau s’essaye au dubstep avec classe. Ca tourne ensuite à la parodie ou à la caricature avec Yvan&Lendl qui débute limite happy hardcore, et on aborde en fin d’album un style plus ouvertement techno avec des rythmiques binaires bien marquées sur le très beau Ocarina 3000 de DJ Nestor, une rythmique up-tempo avec Qebrus, et enfin une inclination acid avec le Charlotte est Stone de [guyöm] que l’on croise assez régulièrement. On notera enfin assez régulièrement des composants faisant preuve d’une certaine finesse, des recherches mélodiques qui nous rapproche d’une certaine electronica, des sonorités raffinées chez The Discoghosts, passées à la moulinette chez Edmond Leprince, rappelant même le travail des Boards of Canada chez Ipaghost, tout en gardant une certaine légèreté.

Difficile de résumer en quelques lignes une compilation aussi volumineuse, mais on en retiendra la cohérence malgré la richesse (22 artistes du monde entier), la bonne humeur, l’esprit festif tout en restant hors des sentiers battus, avec une volonté de découverte, bref, que du bon !

Fabrice ALLARD
le 19/06/2009

À lire également

[guÿôm]
Cacelorazo
(Ego Twister)
Debmaster
Marvelous Dump
(Hip Notik Records)
V/A
Thrombose
(Thrombose Records)
Klement
New Life
(Ego Twister)