Festival Némo 2003 - Next

 date

du 17/01/2003 au 26/01/2003

 salle

Forum des Images,
Paris

 tags

Forum des Images

 liens

Forum des Images

 dans la même rubrique
du 25/11/2017 au 03/12/2017
Entrevues - Festival International du Film de Belfort 2017 - (...)
(Cinémathèque Française)
du 04/10/2017 au 10/10/2017
Festival du Cinéma Allemand 2017
(L’Arlequin)
du 01/06/2017 au 11/06/2017
Quinzaine des Réalisateurs 2017 - Reprise de la sélection
(Forum des Images)
du 20/01/2017 au 29/01/2017
Festival Premiers Plans d’Angers 2017 - Reprise du Palmarès
(Forum des Images)

Si cette année, le festival Némo fêtait sa cinquième édition, la section Next de celui-ci n’en est qu’à sa deuxième. En plus des "Découvertes", celle-ci propose films expérimentaux, clips et images de synthèse. Rapide tour d’horizon de quelques-unes de ses séances.

Suite du programme Film Ist. (1-6) proposé il y a 3 ans dans le cadre du festival, Film Ist. (7-12) propose, regroupés en six thèmes (Comique, Magie, Conquête, Ecriture et Langage, Sentiment et Passion, Mémoire et Document), des montages, collages et autres superpositions de films des années 1920-1930. Porté par une bande-son concoctée par des musiciens autrichiens (au rang desquels on compta Fennesz), les premiers montrés se révélèrent les plus intéressants, les montages se répondant sans cesse (une porte se ferme dans un film, elle s’ouvre dans le suivant, etc…) ; par la suite, les collages se firent plus imprécis et notre attention se délita.

En partenariat avec Muvi 2002, section du Festival International du Court Métrage d’Oberhausen destinée au clip, Next nous offrit un choix de clips allemands. On vit donc les derniers titres de Kreidler, Gonzales, Felix Da Housecat ou Ulf Löhmann. Parmi ce florilège, on remarqua Pilot de The Notwist avec sa caméra subjective à bord de trains électriques, Ping Pong de Computerjockeys, entièrement en images de synthèse, ou Where the Rabbit Sleeps de Sensorama avec des voitures, téléphones portables et bouteilles gonflables se gonflant et se dégonflant tout au long du clip.

Annoncé comme un temps fort de la section Next, I.K.U. de Shu Lea Cheang était présenté comme « le premier film e-cul ». Grosse affluence donc pour voir ce film japonais où l’androïde Reiko, est chargée, par une multinationale, de récupérer le potentiel orgasmique de gens croisés et baisés dans la nuit tokyoïte, afin de commercialiser une puce fournissant à chacun un orgasme garanti. Si les premières minutes du film intriguent par leur forme (I.K.U. se présentant comme un DVD : choix d’items, menus déroulant, explication de termes), l’histoire tourne très vite en rond, le même schéma (l’androïde change de forme, rencontre un homme ou une femme, le/la baise et lui fait un fist fucking afin de récupérer ce qu’elle est venue chercher) étant reproduit à l’envi. Subsistent toutefois quelques bonnes idées (telle cette copulation filmée à travers un aquarium, les poissons venant sans cesse entre la caméra et le couple) et une fin plutôt réussie.

François Bousquet
le 01/02/2003

À lire également

05/09/09
Étrange Festival 2009 (...)
(Forum des Images)
du 27/08/2003 au 09/09/2003
Étrange Festival 2003 (...)
(Forum des Images)
du 20/01/2012 au 29/01/2012
Festival Premiers Plans
(Forum des Images)
du 22/01/2016 au 31/01/2016
Festival Premiers Plans
(Forum des Images)